- PUBLICITÉ -
Soirée hommage à Rosemère: Alexandre Bilodeau et l’opportunité de réussir

Imbriquées les unes aux autres

Soirée hommage à Rosemère: Alexandre Bilodeau et l’opportunité de réussir

De retour à Rosemère, la ville qui l’a vu grandir, le temps d’une soirée hommage, le double champion olympique en ski acrobatique Alexandre Bilodeau a comparé son statut d’athlète à celui d’un entrepreneur. «En sport comme en affaires, il faut savoir s’entourer des meilleures personnes», a‑t‑il illustré.

Son équipe, ses entraîneurs, sa famille, c’est ce qui lui a permis de décrocher sa première médaille d’or, à Vancouver, en 2010, puis sa deuxième, cet hiver, à Sotchi.

Or, si la première médaille a marqué le passage du rêve à la réalité, la seconde aura été plus ardue à gagner. «C’est vrai que je suis monté seul sur le podium. Mais on gagne ensemble. Derrière moi, il y a eu un travail énorme. Des gens qui m’ont donné l’opportunité de réussir», a‑t‑il ajouté.

Aujourd’hui, du haut de ses 26 ans et fort d’une carrière olympique exceptionnelle, Alexandre se tourne désormais vers l’avenir, où une nouvelle carrière d’entrepreneur l’attend. «Je donne aussi des conférences parce que je sais que j’ai un impact sur les jeunes et que mon histoire peut contribuer à changer des vies», a‑t‑il indiqué avant de raconter l’histoire de cette petite fille justement rencontrée dans le cadre d’une conférence, à Toronto, et devenue une «rock star» à son école depuis que les autres élèves ont compris que sa petite sœur, atteinte de paralysie cérébrale, était «comme le frère d’Alexandre Bilodeau».

Une médaille d’or familiale

La soirée hommage orchestrée par la Ville de Rosemère, et à laquelle quelque 80 personnes ont assisté, aura également été le théâtre d’une remise de médaille familiale, à chacun des membres de la famille d’Alexandre, selon un qualificatif propre à chacun d’eux.

C’est ainsi que sa mère, Sylvie, a reçu la médaille de la persévérance, son père, Serge, celle du travail. Celle de son frère, Frédéric, porte le sceau de la fierté, alors que celle de sa sœur, Béatrice, est marquée du talent. Imbriquées les unes aux autres, les quatre médailles forment un tout, une médaille qui unifie la famille et au centre de laquelle apparaît le champion olympique.

De confection exclusive par le joaillier rosemèrois Dominique Dufour, la médaille familiale se veut un hommage aux parents d’Alexandre, à son frère et sa sœur, qui lui ont tous servi d’inspiration dans son cheminement. La mairesse Madeleine Leduc a aussi remis à Alexandre une carafe en cristal et, plus symboliquement, la clé de la Ville de Rosemère. «Comme ça, tu peux revenir t’installer ici quand tu veux», a‑t‑elle signifié à celui qui aura vécu près de 20 années de sa vie à Rosemère.

Mme Leduc a terminé en soulignant la force de caractère et le talent d’Alexandre Bilodeau.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top