- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Situation financière: Blainville retournera deux millions de dollars à ses citoyens

En conformité avec ce qui est prévu à la Loi sur les cités et villes du Québec, le conseil municipal de Blainville a profité de sa dernière séance, le 3 décembre, pour adopter son rapport sur la situation financière de l’année 2012.

En substance, les états financiers vérifiés au 31 décembre 2012 démontrent un excédent de 3 621 000 $. De ce montant, deux millions de dollars seront retournés aux contribuables sous forme de remboursement du taux de taxation en 2014. «Cette réduction s’ajoute aux 7 800 300 $ déjà retournés aux propriétaires blainvillois depuis 2007. C’est donc un 6e retour totalisant 9 800 300 $ dans les poches des contribuables que nous effectuerons en 2014», s’est réjoui le maire Richard Perreault.

Le rapport indique également que la richesse foncière évaluée, au 31 décembre 2012, à 5,7 milliards de dollars, était grimpée à 6,4 milliards de dollars au 1er janvier 2013, en raison du nouveau rôle. «En 2005, le ratio de financement des investissements par rapport à la richesse foncière était de 2,94 %, alors qu’il était de 2,51 % au 1er janvier 2013. En 2005, pour chaque 100 $ de dette, les contribuables devaient rembourser 72 $; cette part est aujourd’hui de 43 $. C’est donc une baisse de l’endettement collectif des contribuables. Aussi, nous continuerons de diminuer notre dette municipale en misant sur les revenus de la vente de nos actifs et de notre gestion rigoureuse des deniers publics», a poursuivi le maire.

Les revenus de l’année 2012 ont été de 84 366 000 $ et les dépenses de 80 745 000 $, dont plus de 52 millions investis en services directs à la population.

En matière de développement, 442 unités de logement ont été construits, contribuant à la valeur totale de 117 208 000 $ en permis de construction.

Budget 2014

Avec l’adoption à venir du budget 2014, M. Perreault estime ouvrir un «nouveau chapitre de l’histoire de Blainville» aussi productif, espère‑t‑il, que celui des huit dernières années, en matière de projets et d’initiatives visant à améliorer la qualité de vie des citoyens, «et en gardant en tête cette gestion du gros bon sens qui nous a guidés depuis 2005», a‑t‑il précisé.

Selon lui, ce budget 2014 sera «le véritable fer de lance de notre mandat et l’empreinte de la nouvelle administration que je dirige, dans la continuité de notre vision de valeur. Il mettra la table à nos grandes priorités et orientations qui nous mobiliseront pour les quatre prochaines années.»

Sans pouvoir, à ce stade‑ci, fournir des indications claires et précises quant à l’orientation de l’imposition foncière, le maire assure toutefois qu’aucun changement significatif ne sera apporté sur l’avis d’imposition 2014. «Nous maintiendrons le taux de taxation à un niveau très compétitif», a‑t‑il assuré.

Parmi les grands chantiers qui retiendront l’attention au cours des prochains mois, mentionnons la construction de la nouvelle bibliothèque municipale Paul-Mercier et l’achèvement de ceux déjà amorcés, notamment le Quartier Chambéry, le Quartier de la gare, le projet Sortie 28 et l’embellissement du boulevard du Curé‑Labelle.

Le maire Perreault fera lecture de son premier budget, le mardi 14 janvier prochain, dès 19 h, à la salle du conseil.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top