- PUBLICITÉ -
Simon Paré-Poupart, candidat du Parti vert du Canada dans Thérèse-De Blainville.

Simon Paré-Poupart, candidat du Parti vert du Canada dans Thérèse-De Blainville.

Simon Paré-Poupart se présentera pour le Parti vert dans Thérèse-De Blainville

Le Parti vert du Canada est fier d’annoncer la candidature de Simon Paré-Poupart dans la circonscription de Thérèse-De Blainville en vue des prochaines élections fédérales.

Considéré comme le «touche-à-tout par excellence», Simon Paré-Poupart porte de nombreuses casquettes: intervenant communautaire, militant politique, fondateur d’une coopérative de récupération, éboueur, journaliste indépendant et recherchiste. Entre autres, Simon a collaboré aux sites de nouvelles GaïaPresse, L’Aut’Journal et Ricochet, a écrit pour le Journal des Alternatives, La Presse et le Journal Métro, et, a collaboré pour plusieurs magazines.

Il a aussi travaillé comme correcteur, réviseur et recherchiste pour un ouvrage majeur en politique avec Alain Deneault. Il a aussi été réalisateur, producteur, acteur et scénariste pour quelques courts métrages documentaires.

Il écrit actuellement un ouvrage sur l’univers des déchets au Québec pour Lux. Aussi, il cumule des mandats à la Croix-Rouge canadienne comme superviseur d’équipe spécialisée en intervention psychosocial et il administre une résidence pour personnes vulnérables à Longueuil. D’un naturel avenant, Simon aime regrouper des gens de talent et aux aptitudes complémentaires pour monter des projets.

Maintenant, celui-ci a choisi de se lancer en politique pour, dit-il, «être en phase avec ses principes ainsi que pour insuffler plus de démocratie participative dans un système qui souffre de ce manque».

Luc Joli-Cœur, président de l’aile québécoise du Parti vert du Canada a accueilli l’arrivée de ce nouveau candidat avec grand plaisir.

«Au Parti vert, nous trouvons important de présenter des candidats impliqués socialement et politiquement qui ont des parcours diversifiés afin d’envoyer des députées du parti en provenance du Québec à Ottawa. Les électeurs et électrices doivent pouvoir exprimer leur préférence pour un gouvernement qui placera l’urgence climatique au cœur de son programme politique», de déclarer celui-ci.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top