- PUBLICITÉ -
Simon Paré-Poupart, candidat du Parti vert du Canada dans Thérèse-De Blainville.

Simon Paré-Poupart, candidat du Parti vert du Canada dans Thérèse-De Blainville.

Simon Paré-Poupart à la rencontre des électeurs

Parti vert Thérèse-De Blainville

Le dimanche 25 août, au parc de Sève à Ste-Thérèse, le candidat du Parti vert du Canada (PVC) pour la circonscription Thérèse-de-Blainville, Simon Paré-Poupart, et son équipe, sont allés à la rencontre des électeurs.

Le candidat leur a demandé d’exposer les critiques qu’ils adressent au système démocratique et leur sentiment vis-à-vis des élections actuelles. Aussi, M. Paré-Poupart leur a proposé de se prêter au jeu : si vous aviez le pouvoir d’apporter des changements au système électoral et politique, qu’en feriez-vous?

Dans un communiqué acheminé aux médias, on indique que l’une des participantes avance que les gouvernements devraient s’affilier avec des experts compétents en environnement et lutte aux changements climatiques afin d’éduquer la population à ces enjeux fort complexes. De sorte que s’éveille une conscience écologique, propose une autre participante. Les deux suggèrent qu’elles-mêmes et leurs voisins ne sont pas tous suffisamment sensibilisés aux impacts des changements climatiques. Une autre participante propose que de recourir plus souvent au référendum permettrait un meilleur partage des décisions entre élus et électeurs. Finalement, un participant afirme qu’il est «bien tanné qu’une fois élu, le gouvernement peut respecter, ou pas, ses promesses. Et que nous, comme électeur, nous ne pouvons rien y faire.»

Démocratie participative

À cela, le candidat du PVC pense que la plateforme du parti de 2019, la nouvelle étant encore en marche de réalisation, offre plusieurs réponses. Le PVC veut ajouter de la démocratie participative à la démocratie représentative adoptée par le Canada.

Pour les référendums, M. Paré-Poupart avance que, comme en Suisse, ce sont des événements politiques où chaque parti a la chance de faire venir des experts sur la question débattue. Un moment éducatif et démocratique. Sur la conscience écologique, le candidat revient sur la possibilité d’en appeler aux citoyens pour former des comités consultatifs sur des thématiques et enjeux importants pour la société, tel que cela a été fait en France avec la Convention Citoyenne pour le Climat. En sachant la possibilité de se faire appeler, le citoyen pourrait développer une intention plus forte de se former comme citoyen, pense le candidat. Et, pour répondre à la dernière intervention, M. Paré-Poupart affirme que certaines démocraties mettent sur pied des mandats révocatoires. Sous certaines conditions, par exemple le non-respect d’un certain pourcentage des promesses faites en campagne, nous pourrions rentrer en élection et décider si nous gardons ou non le parti en place.

Prochaine rencontre

À noter que le candidat du PVC prévoit une autre rencontre avec les citoyens, ce dimanche 5 septembre, à 15 h, au parc Félix-Leclerc situé au 1084, rue Gilles Vigneault à Blainville. Collation et café (apportez votre tasse) seront servis.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top