- PUBLICITÉ -
Bloc Tdb

Guillaume Lajoie, président du Bloc Québécois de la circonscription de Thérèse-De Blainville.

Signature de l’ALÉNA; Insatisfactions du côté du Bloc Québécois de TDB

Le 17 septembre avait lieu la rentrée parlementaire à Ottawa. Dans ce contexte, l’exécutif du Bloc Québécois de Thérèse-De Blainville avait pris l'engagement de suivre de près le travail du député libéral de la circonscription; notamment en ce qui concerne la signature du nouvel ALENA.

Le 30 septembre dernier, le gouvernement canadien s’est entendu avec le gouvernement américain pour un nouvel accord sur l’ALENA. Cette entente touche une multitude de secteurs économiques québécois et, plus particulièrement, le système de gestion de l’offre. Or, bien que celui-ci soit crucial pour l’économie du Québec, le gouvernement de Justin Trudeau a cédé 3,59% du marché laitier canadien aux Américains.

«Dans la circonscription de Thérèse-De Blainville, nous considérons que tous les citoyens sont touchés par la signature de cette entente. Outre le fait que la majorité des Québécois consomment des produits laitiers, les termes de cet accord viennent affecter directement la situation économique des producteurs laitiers québécois et amènent, par le fait même, une précarité inacceptable pour leur entreprise et leur famille», indique Guillaume Lajoie, président du Bloc Québécois de la circonscription de Thérèse-De Blainville.

Au cours de la dernière campagne électorale provinciale, tous les partis politiques, qu’ils soient indépendantistes ou fédéralistes, se sont rangés derrière le système de gestion de l’offre déjà en place au Québec. «Le système de gestion de l’offre fonctionne au Québec. Les décisions prises au niveau fédéral font mal à ce secteur, mais aussi à l’économie québécoise. On pourrait s’attendre à ce que nos intérêts économiques soient défendus par notre député, mais il semblerait que cela ne compte pas parmi ses priorités pour le moment», explique Monsieur Lajoie.

«La rentrée parlementaire commence bien mal pour notre député. De notre côté, au Bloc Québécois de Thérèse-De Blainville, vous pouvez être sûr que d’ici 2019, ce sera le Québec d’abord, le Québec tout le temps!», termine affirme Guillaume Lajoie.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top