- PUBLICITÉ -
Shany Bolte convoite le titre de Miss Universe Canada

Shany Bolte Convoite Le Titre De Miss Universe Canada

Shany Bolte convoite le titre de Miss Universe Canada

Originaire de Rosemère

La Rosemèroise Shany Bolte est l’une des 67 candidates en lice au concours Miss Universe Canada 2017 qui se déroulera à Toronto du 29 septembre au 5 octobre. Advenant son couronnement, elle pourrait alors espérer devenir la prochaine Miss Universe.

La Rosemèroise Shany Bolte est l’une des 67 candidates en lice au concours Miss Universe Canada 2017 qui se déroulera à Toronto du 29 septembre au 5 octobre. Advenant son couronnement, elle pourrait alors espérer devenir la prochaine Miss Universe.

Avec l’idée en tête de se dénicher une tribune par le biais de laquelle elle aurait l’opportunité de transmettre des messages positifs aux femmes et aux jeunes, Shany Bolte s’est alors inscrite à tous les concours de miss qui lui venaient à l’esprit. Au terme d’une courte période d’attente, les représentants de Miss Universe Canada ont été les seuls à la convoquer en entrevue.

«Depuis que je suis toute petite fille que je souhaite devenir mannequin, d’expliquer la jeune femme d’origine haïtienne. Ce n’est toutefois qu’en vieillissant que j’ai réalisé qu’il ne suffisait pas d’avoir un beau visage pour exercer ce métier qui pouvait aussi me permettre de faire la différence dans la vie des gens, d’être une voix pour ceux qui n’en ont pas» .

Dès sa première entrevue en vue d’être sélectionnée comme finaliste au titre de Miss Universe Canada, Shany, qui est souvent remarquée sur les réseaux sociaux en raison des photos qu’elle y publie, réalise rapidement que son allure extérieure ne lui sera, cette fois, d’aucune utilité pour attirer l’attention.

«Les gens doivent comprendre que ce concours n’est pas uniquement un concours de beauté. La beauté est plus que ce que l’on voit à l’extérieur. D’ailleurs, je me suis fait poser des questions vraiment difficiles. Si, par exemple, je n’avais pas su qui était le premier ministre du Canada, on m’aurait regardé en riant et je n’aurais jamais été sélectionnée!»

Pas juste un concours de beauté

Shany Bolte a entrepris des études universitaires en médecine, à Anguilla, en 2014, avant de changer de branche et de rentrer au pays pour poursuivre des études en administration des affaires à l’Université Concordia.

Au cours de la dernière année, parallèlement à son parcours scolaire, Shany participe également à des shootings photo pour le compte de diverses entreprises. Elle est même choisie pour tourner dans le vidéoclip de la chanson Hypnotize de l’artiste sénégalo-canadien Bamba Diaw, filmé en Jamaïque. C’est d’ailleurs lors de ce voyage que la réalité la frappe: la prostitution est bien visible. Les femmes ne s’acceptent pas comme elles sont.

«C’est à ce moment que j’ai voulu faire une différence. Avant de pouvoir accepter les autres, le plus beau cadeau que l’on puisse se faire est de s’accepter soi-même. La femme est belle, peu importe sa couleur ou sa taille» , de dire la jeune femme âgée de 24 ans.

Contrer l’intimidation

Shany Bolte est bien placée pour comprendre ce que vivent les femmes qui ne s’acceptent pas comme elles sont, puisqu’elle a, pendant huit ans, de sa 1re secondaire jusqu’à l’université, vécu en ermite après avoir été victime d’intimidation en raison d’une brûlure apparente à l’oreille que lui a infligée une chandelle alors qu’elle était âgée de 4 ans.

«Durant mon enfance, cette cicatrice n’était rien pour moi, mais au secondaire, tout a changé lorsque l’on m’a traitée de monstre. Je me suis mise à me trouver laide et à repasser mes cheveux pour cacher mon oreille. Ça a duré huit ans. Huit années au cours desquelles je regardais le plancher en public. Je n’avais pas plus d’amis.»

Ce n’est qu’arrivée à Anguilla, où une chaleur accablante régnait, que Shany a décidé d’être elle-même et d’exposer son oreille à la vue de tous.

«Je me suis dit que personne du Québec ne pourrait me voir. C’est alors que j’ai réalisé comment cela me bloquait dans différents aspects de ma vie et comment les autres personnes, victimes d’intimidation, pouvaient se sentir.»

Si elle est couronnée Miss Universe Canada, celle qui est très impliquée dans l’organisme Broken Crayons Still Color, destiné à renforcer l’estime de soi de jeunes à travers le monde, aura donc une tribune pour dire haut et fort à ses pairs de croire en elles-mêmes et que c’est à ce moment que tout peut arriver.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top