- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Services en TED ou de déficience:1,2 million de plus dans les Laurentides

Les jeunes adultes laurentiens souffrant de l’autisme, d’une déficience intellectuelle ou physique pourront accéder à une gamme de services encore mieux adaptés à leur condition grâce à la somme de 1,2 M$ accordée par la ministre déléguée aux Services sociaux et à la Protection de la jeunesse, Véronique Hivon, qui, au cours des derniers mois, a rehaussé l’enveloppe budgétaire destinée à cette clientèle de près de 4 M$ pour les années 2013-2014.

Après avoir octroyé la somme de 2 693 839 $, la ministre a annoncé, vendredi dernier, lors de son passage à Saint-Jérôme, qu’elle verserait 1 244 500 $ de plus à la région des Laurentides. Ce financement additionnel récurrent découle d’une nouvelle enveloppe globale de 10 M$ qui a été annoncée le 8 avril, par la ministre Hivon.

«Il s’agit d’améliorer à court terme l’offre d’activités socioprofessionnelles et de services résidentiels adaptés aux 21 ans et plus, des enjeux majeurs pour les jeunes adultes ayant un TED ou une déficience», a indiqué Mme Hivon, qui constate que peu de services sont offerts à ces jeunes une fois qu’ils ont franchi la vingtaine.

«Je pense qu’il est grand temps, comme gouvernement, qu’on se préoccupe de ces jeunes. Nous avons le devoir de développer des services beaucoup plus adaptés. Dans tous les échanges que j’ai eus, ce sont les problèmes d’accès aux services et d’intégration qui reviennent», a-t-elle ajouté.

En clair, le budget rehaussé permettra d’améliorer l’évaluation et l’intervention précoce et facilitera la mise en place de services spécialisés dans les centres de réadaptation en plus d’offrir davantage de soutien aux familles. Avec cet argent, les ressources pourront proposer des activités de jour significatives et bien adaptées à la situation spécifique de leur jeune clientèle, selon Mme Hivon.

Les sommes d’argent injectées faciliteront également la mise en place d’alternatives en hébergement, estime la ministre Hivon: «Elles permettront aussi de mettre en place de nouvelles formules résidentielles avec soutien convenant à de jeunes adultes ayant une déficience et qui sont en quête d’autonomie.»

Et ils en ont bien besoin, selon ce qu’elle a pu constater. «Parfois, des jeunes dans la vingtaine se retrouvent en CHSLD, car ils n’ont pas de services adaptés à eux. Ça n’a pas de sens de voir ces jeunes vivre en institution pour le reste de leur vie», déplore-t-elle.

Le pdg de l’Agence des Laurentides, Marc Fortin, se réjouit de cette enveloppe d’argent bonifiée par le gouvernement péquiste. «Dans notre région, il y a des gens en souffrance et cette annonce tombe à point. C’est un investissement majeur», a-t-il souligné.

La ministre Hivon a également annoncé la mise en place d’un groupe de travail qui se penchera sur l’organisation des activités professionnelles offertes aux jeunes de 21 ans et plus souffrant d’un TED ou d’une déficience.

La ministre estime que son gouvernement fait preuve de bonne volonté «malgré un contexte budgétaire difficile», dit-elle. «C’est vraiment un pas important vers le rétablissement de l’équité dans le financement des services de santé», précise-t-elle.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Sucré
- PUBLICITÉ -
Top