- PUBLICITÉ -
Pompiersainte Therese

Le Service de sécurité incendie de la Ville de Sainte-Thérèse fait partie des sujets abordés lors de la présente campagne électorale.

Service de sécurité incendie 24/7: Sylvie Surprenant rectifie les faits

La mairesse sortante et candidate à la mairie, Sylvie Surprenant tient à rectifier certains faits véhiculés par René Gauvreau et Michel Milette, candidats adverses à la mairie et dans le district Ducharme, quant à leur engagement visant à mettre sur pied un service de sécurité incendie 24/7.

«D’abord, la volonté d’instaurer un service de garde complète en caserne remonte à plusieurs années et de l’engagement de l’équipe PME Surprenant 2013-2017. Elle fait partie intégrante des négociations actuelles avec nos pompiers», a d’emblée souligné Mme Surprenant.

Depuis 2012, la garde interne en caserne prévaut du lundi au vendredi, de 7 h à 22 h. En 2013, 28 heures de garde ont été ajoutées à l’horaire, permettant la garde le samedi et le dimanche, de 8 h à 22 h. La nuit, les pompiers assurent une garde externe, c’est-à-dire qu’une équipe complète demeure sur appel pour répondre aux appels qui surviennent entre 22 h et 7 h. Les pompiers demeurent à la caserne, certaines nuits d’hiver, selon les conditions météorologiques (-19 degrés Celsius, 10 centimètres de neige, verglas ou bris d’aqueduc majeur).

Nouvelle structure

En mai dernier, le conseil municipal a adopté le nouvel organigramme du Service de sécurité incendie de la Ville qui permettra d’instaurer une garde complète, 7 jours sur 7, 24 h par jour. Selon cette nouvelle structure, quatre équipes de cinq pompiers chacune assureront la garde en caserne, en tout temps.

Or, selon la mairesse, alors qu’il a lui-même appuyé cette résolution, le candidat Milette a publiquement avancé que ce sont plutôt six pompiers qui devraient assurer la garde en tout temps, sans toutefois être en mesure, ni lui, ni René Gauvreau, de chiffrer cet engagement.

La mairesse sortante a ainsi répondu à la question. «Ajouter un sixième pompier permanent sur les quatre équipes en caserne, incluant les charges sociales, se chiffrerait à 321 000 $, par année. Si on ajoute, comme M. Milette le suggère, le service de premiers répondants, c’est à une autre facture de 300 000 $ que nous devrons faire face.»

Elle a ajouté: «Présentement, le service de premiers répondants est assuré, et ce, de façon très satisfaisante et efficace, par les services de la santé, en collaboration avec nos services de sécurité publique.»

Ententes intermunicipales

La Ville de Sainte-Thérèse possède plusieurs ententes intermunicipales qui permettent d’assurer la sécurité des gens, en cas de sinistre, le jour comme la nuit: Entraide de la sécurité incendie des Basses Laurentides, depuis 1986; MRC Thérèse de Blainville, en vertu du schéma de couverture de risques, pour la réponse commune, depuis 2016; Service de sécurité de Terrebonne, depuis 2016.

«Il est faux de prétendre, comme le fait M. Milette, que la Ville de Blainville assure la sécurité du territoire de Sainte-Thérèse, la nuit. Ce sont nos pompiers qui couvrent le territoire de la ville, et ce, 24 h par jour, selon la garde interne, le jour ou la garde externe, la nuit. » Le recours aux autres villes liées par les ententes est déployé le jour comme la nuit, selon la catégorie d’appel.

Enfin, la mairesse sortante s’inquiète du fait qu’une autre candidate adverse, Sophie Bastien, effectue son porte-à-porte dans le district Lonergan accompagnée de son conjoint, qui est également vice-président de l’exécutif du Syndicat des pompiers de la Ville de Sainte-Thérèse. «Dans un contexte de négociation entre la ville et ses pompiers et compte tenu que la garde complète en caserne fait partie intégrante des discussions, cette démarche de Mme Bastien est éthiquement questionnable.»

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top