- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités
La conseillère Johanne Michaud présidait le comité consultatif ayant mené à la naissance de cette politique. (Photo Claude Desjardins)
La mairesse de Sainte-Thérèse, Sylvie Surprenant. (Photo Claude Desjardins)

S’épanouir à tout âge à Sainte-Thérèse

La Ville de Sainte-Thérèse vient de dévoiler sa Politique intégrée de la famille et des aînés, un document d’une trentaine de pages qui sera désormais le cadre de référence pour l’amélioration des services offerts à ces deux entités, afin, selon les mots de la mairesse Sylvie Surprenant, que «les citoyens de Sainte-Thérèse puissent s’épanouir à tout âge».

La mairesse soulignait d’ailleurs qu’en ce sens, le profil de Sainte-Thérèse avait quelque chose de particulier. «Avec son âge vénérable, Sainte-Thérèse a vu beaucoup de générations se succéder», de dire Mme Surprenant, ajoutant qu’il n’est pas rare que des arrière-grands-parents et leurs arrière-petits-enfants cohabitent à l’intérieur de ses frontières. «L’adoption de cette politique inclusive témoigne donc de notre volonté de favoriser le rapprochement entre les générations», a-t-elle ajouté.

 

La suite de la démarche MADA

Cette politique, a-t-on également expliqué lors de son lancement qui se déroulait au Cabaret BMO Sainte-Thérèse, le mercredi 7 juin, en présence des élus, des fonctionnaires municipaux et des citoyens qui ont contribué à son élaboration, découle directement de l’adhésion de la Ville, en 2016, à la démarche Municipalité amie des aînés (MADA) destinée à répandre une culture du «vieillissement actif» et à mettre un frein à l’âgisme partout au Québec. La ministre responsable des Aînés et de la Lutte contre l’intimidation, Francine Charbonneau, était d’ailleurs venue elle-même, l’année dernière, remettre une subvention de 20 700 $ destinée à cette fin.

La conseillère Johanne Michaud, qui avait mené ce dossier à terme, se retrouvait ensuite à la tête du comité consultatif qui a mis plusieurs mois à dresser le portrait de la situation, sonder les citoyens, réunir les organismes du milieu, autant de démarches ayant mené à la rédaction de cette politique dont le plan d’action se décline en sept grands axes: Des services municipaux en adéquation avec les réalités des familles et des aînés; Les communications au cœur de la vie citoyenne; La participation sociale des aînés à la vie communautaire: un gage d’inclusion; Le logement accessible par la diversification des types d’habitation; Le transport pour améliorer l’accessibilité aux services et briser l’isolement; La sécurité, une responsabilité partagée; De saines habitudes pour assurer une qualité de vie.

Comme une naissance

Mme Michaud était manifestement heureuse de dévoiler le contenu de cette politique, un événement qu’elle comparait à une naissance. «Il s’agit d’un moment inoubliable qui nous rend fébriles et fiers à la fois, un moment qui se célèbre en grand», a-t-elle exprimé en s’adressant avec reconnaissance à tous ceux et celles qui ont participé à l’élaboration du document, rappelant au passage les valeurs sur lesquelles s’assoient tous les principes qui y sont émis: (pour les familles) sécurité, entraide et partage, saines habitudes de vie, éducation, respect.

À noter que les 65 ans et plus comptent pour 21 % de la population thérésienne et que l’âge médian y est de 45,6 ans, ce qui est supérieur aux moyennes de la MRC de Thérèse-De Blainville (39,2 ans) et de l’ensemble du Québec (41,9 ans). Quant aux types de logement qu’on y retrouve, on relève que 55,2 % de la population habite un appartement, 29 % une maison unifamiliale, alors que les condominiums sont le choix de 15 % des Thérésiens.

Chacun des sept grands axes mentionnés plus haut, bien entendu, contient ses propres déclinaisons, ses objectifs et ses engagements qu’il serait laborieux d’énumérer ici. Sachez que vous trouverez le document facilement sur le site Web de la Ville, au [www.sainte-therese.ca].

Array
- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Sucré
- PUBLICITÉ -
Top