- PUBLICITÉ -
Sainte-Thérèse: les causes orphelines de Marc Laporte

Marc Laporte entouré des candidats Pierre Aubin (De Sève) et Sébastien Giguère (Verschelden).

Sainte-Thérèse: les causes orphelines de Marc Laporte

Attiré par la politique municipale en raison de son caractère éclectique qui lui permet de toucher à «tout ce qui est proche du citoyen», le candidat à la mairie de Sainte-Thérèse Marc Laporte a dressé une liste de causes orphelines auxquelles il compte s’intéresser une fois élu.

«Ce sont des causes dont personne ne parle mais qui compliquent grandement la vie quotidienne des citoyens de Sainte-Thérèse», a-t-il fait valoir.

Parmi ces causes se trouve celle de la terre à Deschambault, cette bande de terrain qui longe l’autoroute 15, entre les kilomètres 23 et 25. «Ma vision pour ce terrain est celle-ci: je veux qu’il soit zoné agricole et que sa vocation reste verte et naturelle», a indiqué M. Laporte.

On se rappellera qu’un projet de développement résidentiel avait déjà fait l’objet d’une consultation, il y a quelques années, avant d’être rejeté par les citoyens limitrophes qui craignaient un trop grand flux de circulation.

Autre cause à laquelle une administration Laporte se consacrerait, celle de la modernisation des parcs. On sait d’ores et déjà qu’un engagement avait été pris à la faveur de l’aménagement d’un parc de soccer, modules de jeux et toilettes, au coin des rues Dubois et Verdon (un terrain qui appartient présentement à la Commonwealth Plywood). S’il est élu, M. Laporte s’engage au surplus à effectuer des travaux de mise aux normes du parc Adolph-Chapleau, avec jeux d’eau, modules de jeu pour les tout-petits et rond de glace.

Les parcs De Sève et Richelieu sont aussi dans la mire de M. Laporte, ainsi que les chemins qui mènent à ces parcs. «Nous comptons baliser les rues et ajouter quelques traverses de piétons afin de les rendre plus sécuritaires», a-t-il ajouté.

Consultation citoyenne et stationnement

Poursuivant, M. Laporte a assuré que son administration consulterait les citoyens, et ce, pour toute question relative à un changement de zonage. M. Laporte fait ici référence à la modification apportée au règlement de zonage par l’administration Surprenant, il y a quelques années, concernant le vocable utilisé (Zone à risque d’érosion et de mouvement de sol) et dont les répercussions se sont fait sentir en début d’année, lorsque certains propriétaires visés ont voulu vendre leur maison. «J’ai suivi ce dossier parce que des propriétaires sont venus me voir à titre de notaire et j’ai vu le désarroi dans leurs yeux», a-t-il souligné.

Reconnaissant que le tir a depuis été ajusté, M. Laporte maintient qu’il est impératif de consulter les citoyens concernés, ce qu’il s’engage à faire, le cas échéant, une fois élu. «Nous ferons plus que publier des avis légaux, nous informerons les gens par courriel et via le site Web de la Ville», a-t-il promis.

Enfin, concernant les problèmes de stationnement dans les rues voisines du Collège Lionel-Groulx et de la gare de Sainte-Thérèse, M. Laporte propose de mettre en place un système gratuit de vignettes au centre-ville. «C’est une piste de solution. On va aussi forcer l’AMT à agrandir son stationnement et le Collège à trouver des solutions. Parce que les rues de la ville ne sont pas la solution», a-t-il argué.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top