- PUBLICITÉ -
Sainte-Thérèse: Laporte s’en prend de nouveau à Arseneau

Marc Laporte avec les candidats Marjolaine Goyette-Dupuis et Alain Jasmin.

Sainte-Thérèse: Laporte s’en prend de nouveau à Arseneau

Le candidat à la mairie de Sainte-Thérèse Marc Laporte s’en est de nouveau pris à son adversaire politique Vincent Arseneau, qu’il accuse cette fois de ne pas exercer de leadership auprès des membres de son équipe et de manquer d’intégrité.

«Vincent Arseneau m’a encore causé des soucis cette semaine. Ça sent la panique. Le bateau est en train de couler», a-t-il opiné.

Cette sortie en règle survient quelques jours après le dépôt d’une plainte logée par M. Laporte auprès du Directeur général des élections (DGE) du Québec, relativement à un tract distribué par la candidate de l’équipe de Projet citoyen–Équipe Vincent Arseneau, dans Marie-Thérèse, nommément Lyne Bouchard, et sur lequel ne figurerait pas le nom de l’imprimeur ou du fabricant, ni celui de l’agent officiel, ce qui constitue une infraction à l’article 463 de la Loi sur les élections et les référendums dans les municipalités.

M. Laporte en a rajouté en mettant en doute la candidature même de M. Arseneau à titre de maire. «J’ai décrié et démontré les faux pas de M. Arseneau résultant de son manque d’intégrité et de leadership lors de cette campagne: l’appui d’un candidat de l’équipe adverse pour camoufler son incapacité à présenter une équipe complète, l’imbroglio avec un candidat qui fait l’objet d’une plainte de la part du DGE concernant une infraction commise en 2009 et à qui il a dû montrer la porte, l’impression et la distribution d’un tract publicitaire par une de ses candidates, ce qui contrevient aux dispositions de la loi… est-ce que M. Arseneau est réellement en mesure d’administrer Sainte-Thérèse? J’entretiens de gros doutes», a-t-il soulevé.

M. Laporte a ensuite pointé la similitude entre les programmes proposés par Sylvie Surprenant, actuelle mairesse et également candidate à la mairie, et Vincent Arseneau. «C’est bonnet blanc, blanc bonnet», a-t-il laissé tomber.

Sur un ton plus léger, M. Laporte a poursuivi en faisant état de son propre programme électoral «simple et de base», a-t-il défini. Selon lui, il est le seul à incarner le véritable changement dont Sainte-Thérèse a besoin, le renouveau dans l’expérience, avec une intégrité irréprochable, dit-il, et un amour inconditionnel pour sa ville natale.

«Une chose est certaine, ma préoccupation première est celle des citoyens et de leur capacité à payer. Je me suis assuré que mes engagements reflètent les besoins réels de la population. Moi et mon équipe avons consulté les citoyens. Nous les avons écoutés», a-t-il conclu.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE
- PUBLICITÉ -
Top