- PUBLICITÉ -
Sainte-Anne-des-Plaines répertorie son patrimoine bâti

Le conseiller municipal Denys Gagnon, et la directrice des Arts et de la culture, Suzie Lévesque, en compagnie du représentant de la firme Bergeron Gagnon, Claude Bergeron.

Sainte-Anne-des-Plaines répertorie son patrimoine bâti

Le 19 juin dernier, la Ville de Sainte-Anne-des-Plaines célébrait officiellement le 225e anniversaire de fondation de sa paroisse. En marge de ces célébrations, en réponse à un souhait exprimé par les citoyens dans le cadre des États généraux de 2011 et selon une recommandation de mise en valeur issues de sa Politique culturelle, la Ville a procédé à l’inventaire de son patrimoine bâti.

L’ouvrage a été réalisé de concert avec la firme Bergeron Gagnon, consultants en patrimoine culturel et en muséologie et en collaboration avec le Comité d’histoire de la Ville. «Grâce à cet inventaire, nous avons pris connaissance, parfois avec un heureux étonnement, mais toujours avec fierté, de la diversité et de la richesse de notre patrimoine bâti. À travers une résidence, un bâtiment agricole ou un élément architectural, nous constatons bien les époques et styles qui ont influencé nos constructions au fil des ans», a souligné le conseiller municipal responsable du volet culturel, Denys Gagnon, lors du dévoilement du document, devant plusieurs citoyens dont la propriété figure au nombre des bâtiments répertoriés. Ce document est aussi utile pour la mise en valeur du patrimoine bâti, estime-t-il, que pour les générations futures.

Le répertoire

Au total, le rapport synthèse et les fiches techniques répertorient plus de 230 bâtiments anneplainois, avec leurs caractéristiques, comme leur âge, leur valeur patrimoniale, leur type d’architecture et leur état d’authenticité. «En tant que 3e plus vieille ville des Basses-Laurentides, il va de soi que nous avons sur notre territoire des richesses patrimoniales dignes de mention qui méritent d’être connues et mises en valeur, c’est ce que met en évidence ce document et c’est pourquoi nous tenions à le partager avec les propriétaires concernés», a pour sa part commenté la directrice des Arts et de la culture, Suzie Lévesque.

Du même souffle, et basé sur l’ouvrage en question, on prévoit élaborer un circuit patrimonial grand public afin de mettre davantage en valeur l’histoire de Sainte-Anne-des-Plaines. Sa réalisation sera confiée au Comité d’histoire, patrimoine et toponymie. «Le circuit patrimonial devient un attrait touristique intéressant, notamment en pensant à l’aménagement prochain de la piste cyclable ou à l’implantation récente d’un marché de solidarité régionale», précise encore M. Gagnon.

Mentionnons que le répertoire du patrimoine bâti a été produit dans un but historique et patrimonial et non législatif. Aucune modification réglementaire ni aucun programme de subvention n’en découleront. La Ville de Sainte-Anne-des-Plaines possède déjà des plans d’implantation et d’intégration architecturale, indique-t-on, ainsi qu’un programme de subventions conjointement avec la SHQ en vigueur pour certains secteurs anciens du noyau urbain.

Des exemplaires du rapport synthèse sont disponibles à la bibliothèque publique. Le document peut être également consulté sur le site Web de la Ville, au [www.villesadp.ca] sous l’onglet <la ville/historique>. Enfin, notons qu’un cédérom des documents peut être commandé, au coût de 10 $, auprès du Service des arts et de la culture de la Ville de Sainte-Anne-des-Plaines.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top