- PUBLICITÉ -
Img 5340

Bertrand Lefebvre, conseiller Ville de Mascouche; Richard Perreault, maire de Blainville; Guy Charbonneau, maire de Sainte-Anne-des-Plaines, Pierre Berthiaume, conseiller SADP; Marc-André Plante, maire de Terrebonne; Véronique baril, conseillère SADP

Sainte-Anne-des-Plaines propose une voie réversible sur la route 335

Le maire de Sainte-Anne-des-Plaines, Guy Charbonneau, propose l’aménagement d’une voie réversible exclusivement réservée au transport collectif sur la route 335, entre l’autoroute 640 et le rang Lepage. Avec près de 20 000 véhicules qui transitent quotidiennement sur ce tronçon, la proposition relève simplement, dit-il, du gros bon sens.

«Pour les Anneplainois et tous les citoyens dont la 335 est la route principale, c’est une véritable plaie. On parle de citoyens de Terrebonne, de Blainville et de Lorraine sans parler de ceux qui l’empruntent en provenance de Mascouche, de Mirabel, de Sainte-Sophie, de Saint-Lin–Laurentides et même de Saint Jérôme, de Saint-Roch-de-l’Achigan, de Saint-Calixte et de Sainte-Julienne», énumère-t-il.

L’aménagement de cette voie s’inscrit en tout point avec le Plan de mobilité durable récemment dévoilé par le gouvernement du Québec. «C’est une solution à long terme qui s’exprime aussi dans la foulée du Forum sur la mobilité et le transport qui s’est déroulé le 23 avril dernier, à Laval et qui, je vous le rappelle, a permis aux 19 maires et mairesses de la Couronne Nord de parler d’une seule voie en matière de solutions durables pour diminuer la congestion automobile», a indiqué M. Charbonneau, convaincu que sa proposition pourrait se réaliser relativement rapidement et à coûts abordables.

La voie centrale réversible existe déjà sur le pont Jacques-Cartier et sur la rue du Parc, à Montréal: le matin, la circulation se fait dans un sens et le soir, dans l’autre. Celle de la route 335 accueillerait les autobus, le covoiturage et les véhicules électriques.

Le tronçon de la route 335 entre le chemin de la Côte St-Louis et le rang Lepage est vétuste et commande déjà une réfection à très court terme. Selon M. Charbonneau, il suffirait d’installer, à intervalle régulier (comme sur la rue du Parc), un signal lumineux au-dessus de la voie centrale avec un feu qui serait au vert dans un sens et au rouge dans l’autre pour assurer la sécurité des usagers.

Le conseil municipal de Sainte-Anne-des-Plaines a adopté, lors de sa séance du 8 mai, une résolution par laquelle les élus sollicitent l’appui des villes voisines dont les citoyens utilisent régulièrement la route 335.

Le conseil a également fait savoir que la Ville était prête à aménager un stationnement incitatif sur son territoire. «Si le ministère des Transports embarque, notre stationnement incitatif sera prêt avant même l’ouverture du premier tronçon de la 335», a conclu le maire.

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section Concours

Concours La meilleur des aventures sucrée 2020
- PUBLICITÉ -
Top