- PUBLICITÉ -

Les travaux débuteront le lundi 29 juin.

Sainte-Anne-des-Plaines installe un système de traitement de l’eau autonome à ses jeux d’eau

La Ville de Sainte-Anne-des-Plaines procèdera la semaine prochaine à l’installation d’un système de traitement de l’eau circulaire autonome sur son module de jeux d’eau situé au parc des Familles. Cette mesure permettra l’économie de près de 15 000 mètres cubes d’eau potable, et ce, à chaque été.

Ce système accumulera l’eau de pluie et traitera de façon autonome l’eau qui s’accumulera dans son propre réservoir. En plus d’économiser l’eau potable, ce système permettra l’autonomie du module de jeux d’eau, qui ne sera plus affecté par les interdictions de consommation de l’eau potable en période critique, comme c’est souvent le cas durant les canicules. Le nombre de fermetures exceptionnelles des jeux d’eau sera donc considérablement réduit, ce qui permettra aux familles de profiter davantage de cette activité gratuite et rafraichissante.

Les travaux débuteront le lundi 29 juin et se dérouleront sur un peu moins de deux semaines. Durant cette période, les jeux d’eau resteront accessibles, quoiqu’ils devront être mis en arrêt pour de courtes périodes, à différents moments. Les travaux seront effectués principalement en dehors des heures d’ouverture. Les familles pourront ainsi profiter des installations au maximum, et ce, malgré les opérations en cours.

«Nous sommes très fiers à Sainte-Anne-des-Plaines d’avoir un conseil municipal sensibilisé aux questions environnementales, et d’ainsi pouvoir faire partie des municipalités proactives en matière d’économie d’eau potable. Notre équipe est très engagée à atteindre, voire à dépasser les objectifs de la Stratégie québécoise d’économie d’eau potable 2019-2025», souligne le maire de la Ville, Guy Charbonneau.

À noter qu’afin de répondre aux nouvelles cibles de cette stratégie nationale, la Ville a élaboré un plan d’économie d’eau potable pour les cinq prochaines années, comprenant notamment les actions suivantes: l’ajout de systèmes de points de captation de distribution d’eau non traitée afin d’augmenter le potentiel d’alimentation de la Ville en eau non potable à diverses utilisations, le maintien de la sensibilisation auprès des citoyens, la réfection du système d’aqueduc afin d’améliorer le contrôle sur l’utilisation de l’eau, la modification à la règlementation municipale en conformité avec les objectifs d’atteinte des cibles gouvernementales, la mise sur pied de programmes et subventions pour encourager les citoyens à doter leur résidence de matériaux ou d’outils favorisant l’économie d’eau potable (robinet, toilette, douche, réparation de fuites, etc.) et, bien sûr, l’installation d’un système de traitement de l’eau autonome au module de jeux d’eau.

À propos de la Stratégie québécoise d’économie d’eau potable

La Stratégie québécoise d’économie d’eau potable a été mise en œuvre par le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH) en partenariat avec les associations municipales. Elle s’inscrit dans le contexte mondial du resserrement des politiques relatives à l’eau, dans une optique de gestion intégrée et dans une perspective de développement durable. Elle a permis aux municipalités d’acquérir les outils nécessaires afin de poser un diagnostic clair et précis sur l’utilisation de l’eau dans chaque territoire par rapport aux normes reconnues.

Depuis le lancement de la Stratégie, la quantité d’eau distribuée par personne au Québec a diminué de 32 % par rapport à l’année 2001. Ainsi, grâce aux actions mises en place dans plus de 600 municipalités, l’objectif de réduction de 20 % de la quantité d’eau distribuée par personne a été dépassé. Afin d’outiller les municipalités et les propriétaires d’immeubles dans leurs démarches d’économie d’eau, l’installation de compteurs d’eau est en cours dans plusieurs municipalités et devrait atteindre plus de 90 % des immeubles non résidentiels québécois. Par ailleurs, les pertes d’eau potentielles représentaient le quart de la quantité d’eau distribuée. La majorité de la longueur des réseaux de distribution a été auscultée et près de 9 000 fuites ont été réparées en 2017.

Pour en lire davantage sur le sujet: [https://www.mamh.gouv.qc.ca/infrastructures/strategie/a-propos-de-la-strategie/].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top