- PUBLICITÉ -

Nous pouvons reconnaître André Poirier, président du CISSS Laurentides, Sylvie d’Amours, ministre responsable des Affaires autochtones et ministre responsable de la région des Laurentides, Daniel Landry, président du comité des usagers de la MRC Thérèse-De Blainville, Rosemonde Landry, pdg du CISSS des Laurentides, Lucie Lecours, députée de Les Plaines, et Guy Charbonneau, maire de Sainte-Anne-des-Plaines.

Sainte-Anne-des-Plaines aura sa Maison des aînés

La construction d’une Maison des ainés à Sainte-Anne-des-Plaines a été annoncée par Sylvie D’Amours, ministre responsable des Affaires autochtones et ministre responsable de la région des Laurentides, et la députée ds Les Plaines, Lucie Lecours, au nom de Marguerite Blais, ministre responsable des Ainés et des Proches aidants.

D’ici 2022, 48 nouvelles places seront créées afin de répondre aux besoins des ainés de la région, au sein de l’immeuble qui sera situé au coin des rues des Cèdres et des Saisons, à même une partie du Parc des ruisseaux. Cette nouvelle, attendue longuement par la Ville, s’inscrit dans un projet d’investissements majeurs de 2,6 milliards de dollars, que le gouvernement du Québec souhaite injecter afin de créer des milieux de vie dynamiques pour les ainés au Québec.

«Nous sommes très heureux que les études d’emplacement pour cette Maison des ainés se concluent par une décision d’implanter cet important service sur notre territoire. Les citoyens de Sainte-Anne-des-Plaines pourront envisager de rester encore plus longtemps ici, chez eux, qui plus est, dans un établissement de soins de qualité et dans un milieu de vie adapté à leurs besoins», a souligné le maire de Sainte-Anne-des-Plaines, Guy Charbonneau.

À noter qu’à l’heure actuelle, les Anneplainois sont hébergés surtout à Drapeau-Deschambeault, à Hubert-Maisonneuve ou même ailleurs. Dès 2020, les Anneplainois nécessitant ce genre de soins pourront demeurer près des leurs dans leur communauté.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top