- PUBLICITÉ -
Sainte-Anne-des-Plaines: 3 425 arbres plantés dans le Corridor vert d'Enbridge

L'ouverture officielle du Corridor vert d'Enbridge

Sainte-Anne-des-Plaines: 3 425 arbres plantés dans le Corridor vert d’Enbridge

Des représentants d’Enbridge et de Projets Citoyens Québec ont annoncé, de concert avec la Ville de Sainte-Anne-des-Plaines, l’ouverture officielle du site Corridor vert d’Enbridge. Puisés à même une dizaine d’espèces allant du pin blanc à l’érable à sucre en passant par le chêne bicolore et le peuplier noir, quelque 3 425 arbres ont été plantés ou sont en voie de l’être, dans la partie nord-ouest du parc des Méandres.

«On le sait, le pétrole est un mal nécessaire. On en a tous utilisé pour venir ici aujourd’hui. En ce qui me concerne, je suis bien fier de voir tous ces arbres», a déclaré le maire Guy Charbonneau. Le maire s’est également dit heureux de voir Enbridge assumer son rôle de citoyen corporatif en compensant ainsi pour les milieux affectés par le passage de l’oléoduc. «Cette importante plantation dans le parc des Méandres permettra de créer un corridor forestier reliant les deux massifs boisés actuels et déjà, dans une quinzaine d’années, nous aurons un véritable écran forestier qui protégera le noyau urbain des vents dominants», a-t-il ajouté.

Un arbre pour un arbre

Concrètement, on a estimé le nombre d’arbres qui pourraient occuper l’espace servant à l’emprise de la canalisation 9B d’Enbridge qui traverse, rappelons-le, le territoire de Sainte-Anne-des-Plaines sur une distance de 10 km, avant d’en planter autant sur un terrain à proximité, dans ce cas-ci, le parc des Méandres.

Le projet de corridor vert est une première pour Enbridge et il s’inscrit dans le cadre de l’engagement de neutralisation de l’empreinte écologique pris par la société en 2009. «Un kilowatt pour un kilowatt, un arbre pour un arbre, un hectare pour un hectare», a illustré Éric Prud’Homme, représentant d’Enbridge.

Au total, incluant les autres municipalités touchées par le corridor vert, ce sont près de 15 000 arbres qui seront plantés dans le cadre de ce projet de reboisement urbain. Ceux-ci capteront l’équivalent de 2 843 tonnes de dioxyde de carbone. Le corridor vert couvrira une superficie équivalente à 30 terrains de football (six dans le cas du reboisement de Sainte-Anne-des-Plaines).

Alain Lacasse, du Service des sports et de la vie communautaire, et Benjamin Plourde, agent d’inspection en environnement, ont planifié et surveillé la plantation de ces arbres qui permettront la mise en place, dans un laps de temps relativement court, d’un véritable boisé. Éventuellement, des sentiers seront aussi aménagés.

Au surplus, Projets Citoyens Québec s’est engagé à garantir la survie des arbres plantés. À cette fin, trois fois l’an et au cours des trois prochaines années, un contrôle sera assuré sur les arbres qui seront remplacés en cas de mortalité ou de maladie.

Outre celle de Sainte-Anne-des-Plaines, des plantations sont également prévues à Mirabel, Saint-André-d’Argenteuil et Rigaud. D’autres projets suivront dans d’autres municipalités.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE

Concours restos de l'été
- PUBLICITÉ -
Top