- PUBLICITÉ -
Rosemère: «On dépasse 150 ans de bénévolat» — Pierre Roussel

L’Équipe menée par Pierre Roussel

Rosemère: «On dépasse 150 ans de bénévolat» — Pierre Roussel

C’est entouré de ses candidats aux postes de conseiller municipal que Pierre Roussel a fait le bilan de sa première campagne électorale à la mairie, une expérience enrichissante, dit-il, qui a permis d’écouter et de prendre connaissance des préoccupations des Rosemérois.

«L’accueil fut très positif dans la très grande majorité des cas et les candidats ont grandement apprécié leur expérience», a relevé le candidat à la mairie, profitant de l’occasion pour remercier son équipe de campagne et l’ensemble de ses bénévoles.

Conseiller municipal depuis plusieurs années à Rosemère, notamment avec les ex-mairesses Monique Richer et Hélène Daneault, le candidat à la mairie a confié que son équipe, si elle est élue, s’attaquera de front à plusieurs dossiers.

- Publicité -

Parmi ceux-ci, le dossier de la sécurité routière et ferroviaire. «Les questions de sécurité routière et ferroviaire, de la mobilité urbaine et de la fiabilité du réseau d’approvisionnement en électricité devront être abordées en collégialité», estime le candidat au poste de conseiller municipal, Robert Depelteau.

Sur la sécurité ferroviaire, le candidat à la mairie dit vouloir s’intéresser plus particulièrement à la circulation des matières sur la voie ferrée qui traverse la ville. Rappelons qu’actuellement, l’Agence métropolitaine de transport (AMT) utilise la voie ferrée pour le train de banlieue de la ligne Montréal/Saint-Jérôme, principalement le jour, et que des trains de marchandises circulent le soir et la nuit.

«La tragédie qui a eu lieu cet été, à Lac-Mégantic, doit entre autres servir pour mieux outiller les villes où passent les trains, en cas d’accident», pense Pierre Roussel. Pour ce faire, il souhaite s’entretenir avec les utilisateurs de la voie ferrée afin de partager les différentes préoccupations, dit-il.

Finances publiques et débarcadère scolaire

Selon Pierre Roussel, la question des finances publiques est également revenue souvent chez les citoyens, principalement dans le porte-à-porte, comme préoccupation centrale. Même s’il ne s’est pas engagé à un gel du compte de taxes, il a toutefois rappelé qu’il allait s’employer à gérer la Ville en fonction du budget établi, dit-il.

Concernant le dossier du débarcadère de l’école primaire Alpha, le candidat au poste de conseiller municipal, Pierre Dubois, s’est étonné que la mairesse sortante, Madeleine Leduc, annonce la réalisation d’une entente de principe, la semaine dernière, entre la Ville et la Commission scolaire.

Présent lors du conseil d’établissement de l’école Alpha à titre d’observateur, la semaine dernière, le candidat s’est dit surpris qu’aucun membre n’en ait fait mention lors de la réunion.

Pour ce qui est de l’achalandage commercial du centre-ville, le candidat à la mairie s’est engagé à créer une table de concertation afin de trouver des solutions.

Sur la question de la compétence et de l’expérience des membres de son équipe, Pierre Roussel a rappelé qu’il y avait un peu plus de 150 ans de bénévolat au sein de son équipe.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Voyagez avec Vasco
- PUBLICITÉ -
Top