- PUBLICITÉ -
Rosemère: l’endettement à long terme diminue

La mairesse de Rosemère

Rosemère: l’endettement à long terme diminue

La mairesse réélue Madeleine Leduc a présenté le rapport de la situation financière de Rosemère, lors de la première séance du nouveau conseil municipal, devant un public composé de quelques-uns de ses adversaires de la dernière campagne électorale.

La lecture du document (un rapport démontrant que l’endettement à long terme continue de diminuer) a permis de faire connaître les états financiers consolidés de 2012 et d’aborder brièvement des résultats préliminaires de 2013 de même que les orientations du budget de 2014.

«C’est un exercice transparent auquel je me plie avec fierté parce que, vous le savez tout comme moi, Rosemère se porte à merveille sur le plan de ses finances», s’est exprimée la mairesse au début de sa lecture.

Les hauts faits de l’exercice financier 2012 de la municipalité se traduisent tout d’abord par le dégagement d’un excédent non consolidé de 1 581 200 $. Cet excédent s’explique par des revenus plus élevés que prévu et des économies au cours de l’exercice financier.

Ensuite, l’endettement net à long terme par 100 $ de richesse foncière uniformisée a diminué par rapport à 2011, passant sous la barre des 1 $. En effet, en 2011, l’indicateur était de 1,04 $ par 100 $ et il est passé à 0,98 $ en 2012. «C’est donc dire que la place de la dette dans notre tableau de bord financier est en constante décroissance, année après année», commente la mairesse. La moyenne des autres villes de la MRC est de 2,87 $ par 100 $.

La dette non consolidée, quant à elle, était à la baisse, atteignant 25,9 M$, un niveau similaire à celui enregistré le 31 décembre 2005. Les principaux projets réalisés en 2012 représentent un investissement de 3 080 452 $ qui se sont appliqués notamment à des travaux de réfection de la rue Cedar, la réhabilitation de l’aqueduc sur la rue Hector ou la réfection du chalet du parc Charbonneau.

En ce qui concerne 2013, Madeleine Leduc a indiqué qu’un surplus de 500 000 $ devrait être dégagé. Elle a également rappelé les principales réalisations effectuées dans la dernière année comme atténuer les effets de la hausse de 18 % des valeurs foncières en réduisant le taux de la taxe foncière résidentielle et commerciale.

Elle a également nommé les projets réalisés en 2013 en matière de culture, d’activités communautaires, de mise en valeur de l’environnement notamment par l’achat des terrains en face de l’Externat Sacré-Cœur et d’investissements dans les infrastructures.

L’occasion a aussi été saisie pour aborder les orientations de 2014 et le prochain programme triennal d’immobilisation. «Bien entendu, notre programme électoral influencera dans une très large mesure le budget 2014 de la Ville de Rosemère», a‑t‑elle indiqué.

Les axes annoncés par la mairesse sont d’offrir des services adaptés aux besoins, maintenir ou implanter des infrastructures qui répondent à la demande, consolider le sentiment de sécurité et maintenir le compte de taxe moyen au niveau le plus bas de la MRC.

Madeleine Leduc a finalement annoncé, qu’elle maintiendra son engagement de geler le compte de taxe moyen en 2014, tant au niveau résidentiel que commercial. Les prévisions budgétaires 2014 seront adoptées lors d’une séance extraordinaire, le 16 décembre prochain à 19 h.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top