- PUBLICITÉ -
Rosemère et les Frères du Sacré-Coeur: une entente historique

Une entente pour l’acquisition des terrains devant l’Externat Sacré-Cœur a été signée entre les Frères du Sacré-Cœur

Rosemère et les Frères du Sacré-Coeur: une entente historique

Rosemère a signé une entente avec les Frères du Sacré-Cœur, le 11 septembre dernier, pour l’acquisition de terrains devant l’Externat Sacré-Cœur. Pour la Ville, il s’agit d’un investissement de 1,8 M$ qui permettra de conserver l’aspect naturel de ces nouveaux espaces.

Il s’agit par ailleurs d’un accord que la mairesse Madeleine Leduc qualifie d’historique. L’acquisition de ces lots, selon la mairesse, met aussi un terme aux rumeurs circulant voulant que les terrains aient pu éventuellement servir à des projets immobiliers.

«La Ville s’engage à préserver l’intégrité des espaces verts, en plus d’assurer la protection et la mise en valeur d’un environnement de qualité, et ce, dans une perspective de développement durable», a déclaré la mairesse. Les terrains serviront donc à des fins publiques. Deux représentants des Frères du Sacré-Cœur, Yvan Turgeon et Gaston Lavoie, étaient présents pour signer officiellement le contrat de vente.

La municipalité de Rosemère possède actuellement les terrains derrière l’Externat Sacré-Cœur, auxquels s’ajoutent désormais ceux situés à l’avant sur la rue Lefrançois, au coin de la montée Lesage. C’est en considérant l’ensemble de ces terrains que sera pensé éventuellement un projet d’aménagement des espaces verts.

Si aujourd’hui la Municipalité n’a pas encore déterminé formellement ce qui se fera sur ces terrains, la mairesse assure que ce sera un espace nature qui ravira les résidants du secteur, mais aussi l’ensemble de la population. «Je ne peux vous préciser quels seront ces aménagements, mais soyez assurés qu’ils respecteront son caractère naturel.»

Madeleine Leduc a également profité du point de presse pour rendre hommage aux Frères du Sacré-Cœur, qui avec l’Externat ont su, selon elle, faire la renommée de Rosemère. «Aussi loin que je me souvienne, ils ont toujours été un modèle de collaboration et d’ouverture avec la Ville de Rosemère et ses citoyens. Non seulement ont-ils marqué positivement le parcours académique et personnel de plusieurs élèves, ils ont aussi contribué à faire de Rosemère une municipalité d’exception au Québec», a-t-elle conclu.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top