- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Rosemère en bonne santé

Rapport financier du maire suppléant

Le maire suppléant Normand Bleau a déposé son rapport sur la situation financière, laquelle se traduit par un excédent non consolidé de 977 710 $ pour 2011, des investissements en immobilisations et une diminution de la dette la ramenant à un niveau semblable en 2005.

«Nous sommes fiers d’avoir à la fois maintenu la charge fiscale à un niveau compétitif et poursuivi les investissements dans les infrastructures et les services, et ce, tout en réduisant le taux d’endettement total net», s’est exprimé M. Bleau lors de la lecture de son rapport.

La dette de Rosemère atteignait les 26,8 M$, à la fin de 2011. En ajoutant les diverses obligations et en soustrayant les subventions gouvernementales, pour certains projets, elle a été ramenée à 22,3 M$. Voilà qui correspond à 1,04 $ du 100 $ d’évaluation, une baisse comparativement à 2010, alors que le tout se situait à 1,16 $ du 100 $ d’évaluation.

Ces données font de Rosemère l’une des municipalités montrant une charge fiscale parmi les plus basses puisque la moyenne d’endettement des villes de la MRC avoisine les 2,97 $ du 100 $ d’évaluation.

Plusieurs projets en immobilisations ont été effectués sur le territoire en 2011, que ce soit l’amélioration des conduites d’aqueduc, la réfection de la chaussée ou la modernisation de l’entrée électrique de la centrale d’eau potable, des investissements de l’ordre de 4 277 299 $.

D’importants projets ont également été menés durant la dernière année. Au plan financier, selon le rapport, le taux de la taxe foncière résidentielle et commerciale a été réduit et le plan quinquennal rigoureusement suivi, ce qui a permis certaines économies.

Plusieurs activités culturelles et communautaires ont été reconduites, telles que la Fête de Noël, le Carnaval d’hiver ou le Symposium de peinture. Au chapitre de la protection de l’environnement, notamment, un recycleur d’asphalte a été acquis et le programme d’achat de récupérateurs d’eau de pluie a été poursuivi. Des infrastructures ont été améliorées, telles que la rue Cedar, le parc Charbonneau et les terre-pleins sur le boulevard Labelle, en plus de la réhabilitation de l’aqueduc sur plusieurs rues.

En 2012, Rosemère prévoit dégager un surplus autour de 500 000 $ et la Municipalité à l’intention de «maintenir cette excellente santé financière. Pour y parvenir, nous miserons sur les mêmes valeurs, à savoir une gestion rigoureuse et responsable, afin de maintenir les investissements tout en protégeant la capacité de payer des contribuables», s’est exprimé Normand Bleau.

«Cette gestion, combinée à la recherche de subventions, favorisera le maintien, en 2013, d’un niveau d’endettement qui ne représentera pas un fardeau pour les générations futures», a-t-il ajouté.

M. Bleau a ensuite voulu saluer l’esprit communautaire et créatif des Rosemèrois. «La microrafale du 11 août dernier est une preuve concrète de l’esprit d’entraide qui unit la population», a-t-il terminé.

Les prévisions budgétaires 2013 seront présentées lors d’une séance extraordinaire, le 10 décembre à 19 h, à la salle du conseil municipal.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section Concours

Concours La meilleur des aventures sucrée 2020
- PUBLICITÉ -
Top