- PUBLICITÉ -
Robert Frégeau: troisième essai

(Photo Michel Chartrand)

Robert Frégeau: troisième essai

Candidat libéral dans Terrebonne-Blainville

Pour une troisième fois en carrière, l’ancien conseiller municipal de Boisbriand Robert Frégeau sera candidat au poste de député fédéral, sous la bannière du Parti libéral du Canada, dans la circonscription de Terrebonne-Blainville.

On se rappellera que Robert Frégeau a été candidat en 2006, dans le comté de Rivière-des-Mille-Îles, et en 2008 dans celui de Marc-Aurèle-Fortin. «Je suis candidat pour servir les intérêts des gens de mon comté à la Chambre des communes», dit-il.

Libéral depuis de nombreuses années, Robert Frégeau se dit fier de représenter ce parti à l’élection de 2011. «Michael Ignatieff est un chef inspirant qui a à cœur les intérêts de l’ensemble des Canadiens. Je suis certain qu’avec lui, le Parti libéral sera en mesure de faire une différence comme gouvernement», affirme-t-il, manifestement enthousiaste de se lancer dans l’arène de l’élection pour les prochaines semaines.

Selon Robert Frégeau, le Parti libéral du Canada est le mieux placé pour représenter les intérêts de l’ensemble des citoyens du Canada au sein des orientations du gouvernement. «Au sein du Parti libéral du Canada, je me reconnais comme Québécois. Surtout qu’à cette élection, le parti offre une équipe renouvelée, dynamique et à l’écoute des intérêts des Canadiens. Le grand enjeu du Parti libéral est de proposer un gouvernement responsable et surtout transparent», dit-il, précisant que le gouvernement conservateur de Stephen Harper a démontré son incapacité à administrer le Canada de façon transparente et conforme aux valeurs canadiennes.

Citoyen de Boisbriand, notaire et ancien élu sur la scène municipale, Robert Frégeau se dit prêt à représenter les citoyens de trois principales villes qui forment le comté de Terrebonne-Blainville. «C’est avec beaucoup de fierté que je vais représenter les gens de Terrebonne, Blainville et Sainte-Anne-des-Plaines. Des villes avec des défis et des enjeux particuliers», dit-il, indiquant qu’avoir un député qui a à cœur les intérêts des gens de son comté est une valeur sûre pour porter les intérêts sur la scène fédérale.

Dans les prochaines semaines de campagne électorale, le candidat libéral désire aller rencontrer les gens et les élus de son comté afin d’échanger sur les grands enjeux. «Je vais tenter de porter le message des gens de Terrebonne-Blainville à mon parti. Je vais participer également aux différentes occasions de débats, tant dans les milieux scolaires, comme au cégep, qu’à travers les journaux», a-t-il conclu.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top