- PUBLICITÉ -
rivière aux Chiens, Rosemère, arbre

Des débris de toutes sortes commençaient à s’agglutiner contre le tronc d'arbre qui a finalement été retiré de l'eau. (Photo Claude Desjardins)

Rivière aux Chiens: risque d’embâcle évité

Il aura fallu les appels répétés d’un citoyen de Blainville et l’insistance de l’administration roseméroise pour qu’un arbre, tombé en juillet dans la rivière aux Chiens, soit finalement retiré des eaux le vendredi 6 novembre, environ quatre mois plus tard.

Le citoyen, qui habite à l’angle du chemin du bas Sainte-Thérèse et de la rue de Valcourt, à Blainville, avait alors signalé la chute de l’arbre en provenance d’un chantier de construction situé de l’autre côté de la rivière aux Chiens, à Rosemère. Or, il incombait au propriétaire du terrain en construction de retirer l’arbre des eaux, ce qui n’avait toujours pas été fait la semaine dernière, alors que d’aucuns commençaient à s’inquiéter des possibles effets négatifs de la situation à la fonte des neiges.

Lors de notre passage, on pouvait d’ailleurs constater que l’arbre, bien que de taille somme toute modeste, avait tout de même commencé à retenir des débris de toutes sortes formant un embâcle naturel qui suscitait certaines craintes aux yeux du citoyen en question. «Nous n’avions pas fait d’évaluation quant aux conséquences possibles, mais le gros bons sens nous disait que ce n’était pas une bonne idée de le laisser là, surtout quand on connaît les problèmes parfois reliés aux crues printanières de la rivière aux Chiens», résumait Daniel Grenier, directeur des communications à la Ville de Rosemère, manifestement satisfait de la tournure des événements.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top