- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Risques de surdoses reliés à la consommation de drogues

La Direction de santé publique du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides recommande aux consommateurs de drogues de rue et de comprimés achetés sur le marché noir de faire preuve d’extrême prudence.

En effet, la présence de comprimés vendus comme du Xanax, un médicament pour traiter l’anxiété, et contenant plutôt du flubromazolam, a été signalée à la Direction de santé publique des Laurentides. Cette situation s’apparente à la contamination des drogues de rue par le fentanyl ayant fait l’objet de mises en garde depuis les derniers mois.

Ainsi, les consommateurs de drogues doivent être conscients qu’aucune drogue n’est à l’abri d’être contaminée ou remplacée par une autre substance. Il est donc primordial de connaître les mesures de prévention qui doivent être mises en place pour diminuer le risque de surdose.

Intoxications

Bien qu’aucune intoxication ni décès, associés au flubromazolam, n’a été signalé dans la région, quatre cas de surdoses sévères sont survenus dans les régions de la Montérégie et de l’Estrie. Ces surdoses sont survenues à la suite de l’ingestion de la drogue à l’insu des consommateurs qui croyaient avoir acheté du Xanax.

Ces surdoses ont été suffisamment sévères pour causer, dans certains cas, un arrêt cardiorespiratoire et une altération importante de la conscience. Deux surdoses sont survenues chez des adolescents fréquentant une école secondaire.

Tout comme le fentanyl, le flubromazolam est une drogue très puissante. Il peut être vendu seul ou en combinaison avec d’autres substances (ex.: acétaminophène) et se présente sous forme variée: comprimé, liquide et poudre. À noter cependant que la naloxone n’est pas efficace pour contrer les surdoses associées au flubromazolam, alors qu’elle est efficace pour celles associées au fentanyl ou autres opioïdes. Il n’y a toutefois pas de danger à utiliser la naloxone pour ce type de surdose.

Mesures de prévention

Dans la mesure du possible, éviter de consommer des drogues et des comprimés achetés sur le marché noir. Toutefois, les personnes qui consomment devraient connaître les mesures de prévention suivantes, et ce, peu importe le type de drogue:

  • ne pas consommer seul;
  • ne pas consommer tous en même temps lorsque la consommation se fait en groupe afin qu’une personne demeure vigilante et puisse porter assistance aux autres en cas de besoin;
  • diminuer la dose pour voir apparaître l’effet de la drogue;
  • éviter de consommer une drogue avec de l’alcool ou une autre drogue pouvant en augmenter l’effet;
  • savoir reconnaître les signes et symptômes d’une surdose d’opioïdes (fentanyl):

– la personne ne répond pas au bruit (lorsqu’on crie son nom) ou au toucher (inconscience);

– somnolence;

– respiration difficile très lente ou inexistante (dépression respiratoire);

– lèvres bleutées et bout des doigts bleutés;

– contraction des pupilles (pupilles petites, en pointe d’aiguilles).

 

  • avoir de la naloxone (l’antidote pour contrer le fentanyl) en sa possession et savoir comment l’administrer en cas de surdoses au fentanyl ou autres opioïdes;
  • appeler le 911 en cas de surdose (la Loi sur les bons samaritains secourant les victimes de surdose protège les personnes qui font appel et les autres personnes présentes).

La Direction de santé publique des Laurentides rappelle que la naloxone est maintenant disponible gratuitement dans toutes les pharmacies et certains organismes communautaires de la région.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top