- PUBLICITÉ -

Richard Perreault, maire de Blainville, alors qu’il s’adressait aux gens d’affaires, le 29 janvier, au club de golf Le Blainvillier.

Richard Perreault souhaite revenir comme maire

Richard Perreault souhaite revenir comme maire

Mis au fait des allégations véhiculées par Florent Gravel (voir autre texte en page 4) au sujet de la nomination de Normand Dupont, notamment, mais aussi sur son retour en politique municipale, le maire de Blainville, Richard Perreault, les a balayées du revers de la main.

«Nous n’avons pas de leçons à recevoir de M. Gravel. Tout ce qu’il a à dire est négatif de toute façon» , a lancé M. Perreault, rappelant que son opposant des sept dernières années avait annoncé son retrait de la vie politique, en 2017, «après sa quatrième défaite électorale» , insiste le maire de Blainville.

«Visiblement, on ne peut pas se fier à sa parole. À deux ans des élections, on a d’autres projets à réaliser pour les citoyens. C’est le mandat que nous avons reçu de 75 % des Blainvillois en 2017. Je n’ai pas de temps à perdre avec M. Gravel. Et les Blainvillois non plus!» de dire Richard Perreault.

Une centaine de CV

Pour combler le poste de directeur adjoint, la Ville de Blainville a demandé à la firme Raymond Chabot Grant Thornton de lui trouver le candidat idéal.

Selon le processus mis en place, la firme a d’abord évalué 50 candidatures et communiqué avec les candidats dans une première ronde d’entrevues téléphoniques ou en personne.

Ensuite, dans une deuxième ronde, quatre candidats ont été reçus à une entrevue détaillée par les consultants. De ces quatre entrevues sont ressortis les deux finalistes recommandés par la firme, au nombre desquels se trouvait M. Dupont, sur qui le choix s’est finalement arrêté.

Résident de Blainville, M. Dupont a complété ses études à l’École des Hautes Études commerciales de Montréal et est sur le point de terminer une maîtrise en administration publique à l’École nationale d’administration publique.

Gestionnaire à Intrawest (2002-2006), directeur général à la Maison de soins palliatifs Pallia-Vie pendant sept ans, directeur général à la Municipalité de Sainte-Lucie-des-Laurentides (2014-2017) et Directeur général à la Municipalité de Saint-Hippolyte (2017-2019), il est amplement qualifié pour occuper les fonctions de directeur général adjoint d’une ville telle Blainville, selon les dires de l’administration en place.

«M. Dupont a été choisi au terme d’un processus rigoureux et indépendant. Il détient une belle feuille de route et un profil professionnel des plus intéressants. Son embauche s’inscrit par ailleurs dans une perspective de relève puisqu’il n’est âgé que de 50 ans» , a indiqué Richard Perreault, certain que l’expérience qu’il a acquise comme conseiller municipal, entre 2003 et 2017, est «un atout indéniable» dans sa connaissance des dossiers de la Ville.

«Dans d’autres villes, comme Sainte-Anne-des-Plaines, d’anciens conseillers sont devenus des directeurs généraux et personne ne conteste leurs compétences. Normand Dupont représente la relève de notre administration. C’est un gestionnaire hautement qualifié dont les expériences professionnelles et politiques bénéficieront à toute la population blainvilloise» , a conclu le maire de Blainville, qui a aussi annoncé qu’il souhaitait être reconduit à la mairie de Blainville.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top