- PUBLICITÉ -
René Gauvreau réintègre le caucus du PQ

René Gauvreau

René Gauvreau réintègre le caucus du PQ

La nouvelle est tombée en fin de journée, jeudi: le député de Groulx, René Gauvreau, après avoir siégé neuf mois à titre de député indépendant, réintègrera finalement le caucus du Parti Québécois.

Dans un communiqué émis par le PQ, en date du 5 avril, il est écrit que «la députée de Charlevoix et chef de l’opposition officielle, Pauline Marois, est heureuse d’accueillir de nouveau le député de Groulx, René Gauvreau, au sein du caucus du Parti Québécois.»

Cette décision est accueillie avec soulagement par M. Gauvreau qui y voit aussi et surtout l’occasion de mieux participer aux commissions parlementaires. «Quand on participe à une commission parlementaire et qu’on a seulement trois ou quatre minutes pour parler, c’est un peu frustrant. En redevenant un membre du caucus du PQ, je pourrai prendre un part plus active à la démarche parlementaire», a-t-il commenté, quelques heures à peine après la nouvelle de sa réintégration.

Rappelons que c’est le 21 juin dernier qu’on apprenait, par voie de communiqué, qu’à la suite d’un échange entre la chef du PQ, Pauline Marois, et le député de Groulx, René Gauvreau, il avait été «convenu que ce dernier prenait la décision de se retirer du caucus du Parti Québécois le temps de l’enquête relative à un ex-employé de son bureau de circonscription». Le communiqué précisait aussi que, compte tenu de l’enquête judiciaire en cours, il n’y aurait pas de commentaires afin d’éviter toute interférence dans le processus.

Neuf mois plus tard, il semble que les vérifications effectuées n’aient permis d’établir aucun lien entre le député de Groulx et les accusations qui pèsent contre son ancien attaché politique, Jean Paquette.

René Gauvreau terminera son mandat

Par ailleurs, M. Gauvreau a également fait savoir que, bien qu’il entende terminer son mandat actuel, il ne sera pas candidat lors de la prochaine élection. «Quand j’ai pris la décision de me lancer en politique, j’avais l’autorisation de mes enfants. Aujourd’hui, je leur redonne. Mes enfants ont besoin de moi, même s’ils sont grands», a-t-il laissé tomber.

La décision de M. Gauvreau survient, dit-il, au terme de discussions qui ont pris place depuis la dernière semaine. Un point de presse doit suivre, la semaine prochaine.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top