- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Registre des armes à feu: une mesure de prévention

Serge Ménard satisfait du vote

Le député bloquiste de Marc-Aurèle-Fortin, Serge Ménard, se dit satisfait du résultat du vote sur le maintien du registre des armes à feu à la Chambre des communes au début de la rentrée parlementaire.

Selon Serge Ménard, il en fallait très peu pour que les députés des autres partis de l’opposition changent d’idée et décident de voter en faveur du gouvernement. «On ne savait pas si les députés du Nouveau Parti démocratique allaient changer d’idée», dit-il, indiquant que les députés libéraux ont voté d’une même voix en faveur du maintien.

Le député maintient que le registre des armes à feu est plus qu’un simple registre d’enregistrement et qu’il donne le droit aux policiers d’aller saisir une arme à feu advenant qu’une situation devienne conflictuelle. «Les policiers peuvent aller chercher l’arme enregistrée si la personne ou la famille en fait la demande. Ça arrive dans les cas de détresse psychologique, une dépression par exemple. C’est entre autres pour ça qu’il y a une baisse du nombre de suicides depuis l’arrivée du registre des armes à feu», explique-t-il.

Selon Serge Ménard, le gouvernement conservateur risque de revenir à la charge dans les prochains mois pour abolir le registre. La raison: une simple question idéologique. «Ils vont tout faire pour l’abolir, vous pouvez en être certain», estime-t-il.

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top