- PUBLICITÉ -

Photo Claude Desjardins - La Ville de Mirabel et son maire, Jean Bouchard, sont heureux de l’annonce d’un investissement majeur de plus de 1,5 milliard de dollars pour le réaménagement de l’autoroute 15.

Réaménagement de l’autoroute 15: Une annonce qui réjouit la Ville de Mirabel

La Ville de Mirabel et son maire Jean Bouchard ont réagi à la suite de l’annonce du ministre des Transports, François Bonnardel, d’un investissement de plus de 1,5 milliard de dollars qui servira à réaménager l’autoroute 15 à Laval et dans les Laurentides. Le projet doit être mis en chantier dès 2022, sur une route qui est empruntée quotidiennement par quelque 100 000 usagers.

Cette nouvelle a fait la manchette dernièrement dans les pages de votre hebdo local, alors qu’on partageait les réactions de quelques élus de la couronne nord de Montréal. Ils réclamaient depuis fort longtemps l’aménagement de voies réservées sur l’autoroute 15. Rappelons qu’en 2018, un regroupement constitué de municipalités de la région avait tenu un forum sur les enjeux entourant la congestion routière de grands axes autoroutiers. L’autoroute 15 fut l’un des sujets privilégiés.

De son côté, la Ville de Mirabel, de concert avec les autres municipalités des Basses-Laurentides, a exercé des pressions depuis plusieurs années pour l’obtention de ces voies réservées. Elle dit maintenant applaudir cette mesure qui viendra décongestionner l’axe routier et donner un peu de répit aux citoyens mirabellois qui l’empruntent, que ce soit en véhicule automobile ou en transport en commun.

«Il était grand temps de s’attaquer de façon concrète à la congestion au nord de Montréal et aux coûts que celle-ci engendre, autant sur le plan de la qualité de vie de la population que sur le plan économique», prononce le maire Jean Bouchard.

D’ailleurs, le ministre des Transports du Québec, M. Bonnardel a réitéré qu’aucune voie ne sera retirée aux usagers de la route. On cherche à ajouter une nouvelle voie, dans le but de bonifier l’offre. Celle-ci sera donc dédiée aux autobus, aux taxis et aux usagers du covoiturage.

Encore du travail sur la planche

Outre les voies réservées, d’autres projets urgents sont sur la table, telle que la reconstruction du pont Gédéon-Ouimet. Le gouvernement procédera à sa réfection sur une distance de 11 km depuis le nord du pont Médéric-Martin. On prévoit aussi la construction d’une bretelle aérienne menant de l’autoroute 440, en direction ouest, à l’autoroute 15, en direction nord.

L’annonce d’investissement permettra la réfection de chaussée et l’ajout de voies réservées sur d’autres tronçons, tel qu’annoncé précédemment par votre hebdomadaire. On vise entre autres une implantation à Laval et à Boisbriand.

Il reste encore beaucoup de pain sur la planche en ce qui concerne les transports dans les Basses-Laurentides. D’emblée, la Ville de Mirabel et son premier magistrat tiennent à poursuivre le combat pour obtenir une meilleure mobilité sur l’ensemble du territoire. Ils continueront de militer et de faire pression pour l’annonce du prolongement de l’autoroute 13. Le maire Bouchard croit toujours aussi fermement en l’importance de l’implantation de stations du REM qui aideraient à la mobilité de la population mirabelloise, dit-on, via le site Web de la municipalité.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top