- PUBLICITÉ -
Rapport sur la situation financière 2011: le maire de Sainte-Anne-des-Plaines satisfait

Guy Charbonneau

Rapport sur la situation financière 2011: le maire de Sainte-Anne-des-Plaines satisfait

La semaine dernière, le maire Guy Charbonneau déposait le rapport de la situation financière 2011 de Sainte-Anne-des-Plaines. Celui-ci se déclare satisfait, malgré que l’effort fiscal demandé aux citoyens soit encore élevé, à 111 %. Il était de 116 %, en 2010 et de 113 %, en 2011.

«Ça va mieux, même si on n’est pas encore dans le trèfle jusqu’aux genoux, comparativement à Rosemère, par exemple où l’effort fiscal des citoyens est de 68 % et où les dépenses sont de l’ordre de 138 %. Avec notre taux de dépense à 90 %, on fait de la magie, et c’est tout à l’honneur de nos gestionnaires», a-t-il dépeint.

Adopté en mai 2012, le rapport financier de l’année 2011 affichait un surplus de l’exercice de 775 081 $, après les remboursements annuels de la dette à long terme et après diverses affectations. «Ce résultat positif, nettement supérieur à nos prévisions budgétaires, résulte d’une combinaison de facteurs, dont principalement des revenus en forte hausse au niveau des taxes, des permis et des droits de mutation dus aux nouvelles constructions et à un marché immobilier plus actif que prévu. Il ne faut pas oublier non plus un montant de plus de 50 000 $ supérieur à nos prévisions pour nos bonnes performances de collecte sélective», a fait valoir le maire.

En plus de ces revenus supérieurs, les résultats ont été bonifiés par des dépenses inférieures aux prévisions, notamment par une ristourne du transport en commun et des économies en entretien des véhicules et équipements, du déneigement et en rémunération du personnel. De plus, des économies de près de 200 000 $ ont été réalisées par le report en fin d’année du financement de certains projets. «Il faut aussi mentionner que nous avions affecté 250 000 $ de l’excédent accumulé pour équilibrer notre budget 2011, montant qui, en bout de ligne, n’aurait pas été nécessaire», de préciser M. Charbonneau.

Le surplus accumulé non affecté passait donc, à la fin de l’année, à 1 446 954 $, après avoir utilisé 200 000 $ pour augmenter le fonds de roulement à 1 560 000 $, puis reporté 250 000 $ au budget 2012 et avoir placé 500 000 $ dans un fonds dédié à la construction d’une caserne incendie qui deviendra nécessaire.

Au chapitre de la dette, le total s’établissait à 30 989 267 $, dont 20 644 664 $ pour l’ensemble des citoyens, ce qui est un peu en deçà de la moyenne des villes du Québec.

L’exercice financier en cours se soldera probablement par un surplus opérationnel d’environ 400 000 $.

Budget 2013

Le budget 2013 sera déposé le mois prochain, suivant vraisemblablement la tenue de la séance ordinaire du mardi 11 décembre. En 2013, un nouveau rôle d’évaluation servira à établir le compte de taxes. On croit toutefois que le taux de taxation sera revu à la baisse pour se rapprocher des montants réels facturés aux citoyens l’an dernier. «Le résultat final ne devrait pas dépasser l’augmentation annuelle du coût de la vie en moyenne. Petit à petit, la qualité de vie continue de s’améliorer même si les moyens financiers dont nous disposons sont minimalistes comparés aux autres villes du Québec», a conclu le maire.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top