- PUBLICITÉ -
«Qu’ils nous laissent bâtir notre Québec»— Diane Bourgeois

Photo Michel Chartrand: C’est en compagnie des députés péquistes de la région, nommément Daniel Ratthé (Blainville) et Mathieu Traversy (Terrebonne), que Diane Bourgeois a officiellement ouvert les portes de son bureau électoral.

«Qu’ils nous laissent bâtir notre Québec»— Diane Bourgeois

Candidate bloquiste dans Terrebonne-Blainville

C’est devant une poignée de supporteurs, de présidents d’associations régionales du Bloc québécois et des deux députés péquistes de la région que la candidate bloquiste dans la circonscription Terrebonne-Blainville, Diane Bourgeois, a donné le coup d’envoi officiel à sa cinquième campagne électorale en 10 ans.

D’entrée de jeu, Mme Bourgeois a désigné certains points à rectifier, à son avis, notamment en ce qui a trait aux véritables raisons qui ont mené à cette élection. «Ce qu’on entend, c’est que c’est la faute des trois partis de l’opposition. Dois-je vous rappeler qu’en janvier dernier, le Parti conservateur a dépensé 26 millions de dollars pour une campagne publicitaire préélectorale? Que ce même gouvernement a sciemment déposé un budget qui ne correspondait pas aux attentes et demandes des trois autres partis?» a-t-elle pointé.

Face à cet adversaire qu’elle qualifie de «véreux et menteur», Mme Bourgeois a souligné au trait rouge les gestes jugés déplorables du gouvernement Harper, des mensonges d’une de ses ministres à l’enquête criminelle visant un proche du premier ministre, en passant par la poursuite en justice entamée par Élections Canada contre le Parti conservateur et le coût réel des avions militaires. «M. Harper nous a parlé de 15 milliards de dollars alors que le coût réel est plutôt de 30 milliards. Le prix d’un seul de ces avions militaires suffirait à offrir des logements sociaux à 26 000 personnes», a-t-elle illustré.

Un appel aux votes

Poursuivant, Mme Bourgeois a fait valoir que le Québec ne se reconnaissait tout simplement pas dans les visées et les buts d’un gouvernement conservateur. «Ces gens-là n’ont pas le souci du Québec. Eux, ils bâtissent leur Canada, qu’ils nous laissent bâtir notre Québec», a-t-elle lancé.

Afin de convaincre les électeurs de sa circonscription de voter en faveur du Bloc québécois, la candidate a réitéré les valeurs de son parti sur lesquelles repose la présente campagne: honnêteté, compétence, détermination. «Au Bloc, on parle plutôt de coopération, de protection des conditions de vie des familles, d’aide aux personnes âgées et aux femmes. On parle du Québec et le Bloc québécois parle pour vous», a-t-elle déclaré.

En terminant, Mme Bourgeois a lancé un appel aux votes à tous les électeurs. «Le Bloc doit aller chercher le plus de comtés possible. Imaginez qu’on devienne l’opposition officielle», a-t-elle terminé.

Le bureau électoral de Diane Bourgeois est situé au 2055, montée Gagnon, à Terrebonne. Les partisans intéressés à se joindre à l’équipe du Bloc québécois de la circonscription Terrebonne-Blainville sont invités à composer le 514-373-3145.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top