- PUBLICITÉ -

Québec confirme 1,5 G$ pour l’A-15

Le ministre des Transports, François Bonnardel, confirme aujourd’hui des investissements majeurs de plus de 1,5 milliard de dollars pour l’autoroute 15 à Laval et dans les Laurentides. Ces sommes considérables permettront d’améliorer la fluidité de la circulation, d’encourager le transport collectif et d’accroître la sécurité des usagers de la route.

Le gouvernement souhaite accélérer les interventions majeures pour les projets suivants, certains étant attendus depuis des décennies: la réfection de la chaussée et l’implantation de voies réservées à Laval et à Boisbriand; l’ajout d’une voie réservée sur l’autoroute 15, en direction nord, entre les autoroutes 640 et 50; la reconstruction ou la réfection du pont Gédéon-Ouimet; et la construction d’une bretelle aérienne menant de l’autoroute 440, en direction ouest, à l’autoroute 15, en direction nord.

«Avec ces investissements majeurs de plus de 1,5 milliard de dollars, votre gouvernement pose des gestes concrets pour décongestionner l’autoroute 15 à Laval et dans les Basses-Laurentides. En intégrant des voies réservées sur plus d’une vingtaine de kilomètres, du pont Médéric-Martin jusqu’à l’autoroute 50, nous rendons encore plus attractif et rapide le transport collectif. À terme, cela signifie moins d’heures perdues dans le trafic, moins de gaz à effet de serre et, surtout, une plus grande qualité de vie et une mobilité améliorée», fait valoir M. Bonnardel.

«S’il y a un corridor de transport névralgique pour la grande région des Laurentides, c’est bien celui de l’autoroute qui en porte le nom! Avec plus de 100 000 usagers l’empruntant quotidiennement, on voit bien qu’il est essentiel d’accélérer la réalisation d’interventions majeures pour améliorer le seul lien autoroutier reliant la région métropolitaine aux Laurentides. Rappelons que ce projet est aussi bénéfique pour les résidents que pour toutes les personnes qui profitent de la région pour ses activités de loisir, en été comme en hiver», renchérit la ministre responsable de la région des Laurentides, Nadine Girault.

À terme, l’autoroute 15 sera un composant névralgique du nouveau Réseau métropolitain de voies réservées, le projet d’envergure de voies réservées interconnectées qui transformera les déplacements des usagers du transport collectif et du covoiturage.

De plus, si la Loi concernant l’accélération de certains projets d’infrastructure est adoptée par l’Assemblée nationale, les premiers travaux sur l’autoroute 15 débuteront aussi rapidement qu’en 2022.

«L’autoroute des Laurentides, la première mise en service dans la province, a transformé, dans les années 1960, la façon dont les Québécoises et les Québécois se déplacent. Il est maintenant temps d’adapter l’infrastructure à l’ère de la mobilité durable. Je me réjouis de l’ajout accéléré des voies réservées dans le corridor de l’autoroute 15, favorisant le transport collectif, ainsi que de la sécurisation de l’échangeur des autoroutes 15 et 440, le plus important carrefour autoroutier dans la région de Laval», soutient le ministre responsable de la région de Laval, Benoit Charette.

Soulignons que les projets annoncés sont inscrits au Plan québécois des infrastructures 2020-2030.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top