- PUBLICITÉ -

4 professeurs et une quarantaine d’étudiants ont participé à un véritable marathon de cinéma en visionnant 5 films québécois au collège Lionel-Groulx.

4 professeurs et une quarantaine d’étudiants ont participé à un véritable marathon de cinéma en visionnant 5 films québécois au collège Lionel-Groulx.

Prix collégial du cinéma québécois: 5 films en une journée à Lionel-Groulx

Le samedi 18 février, de 9 h à 22 h, une quarantaine d’étudiants et 4 professeurs ont visionné 5 films québécois au collège Lionel-Groulx. À la fin de ce véritable marathon de cinéma, c’est le film Les mauvaises herbes de Louis Bélanger qui a été choisi par les étudiants comme le meilleur. Ils ont apprécié son mélange d’humour et d’humanité et la touchante profondeur des personnages. Un film à voir définitivement.

Pas loin derrière suivaient deux excellents films dans leurs choix, soit le documentaire Manoir et la comédie Prank de Vincent Biron.

Alexandre Loyer a été choisi pour représenter le collège aux délibérations nationales qui auront lieu à Montréal le 24 mars.

Le Prix collégial du cinéma québécois (PCCQ) est en passe de devenir une référence dans le milieu cinématographique québécois. Rappelons que les délibérations nationales rassemblent 55 cégeps de partout au Québec. Celles-ci visent à choisir le film préféré des cégépiens et des cégépiennes. Le lauréat reçoit une bourse de 3 000 $. Pour les gagnants des dernières années, la parole de nos étudiants, libre de toutes contraintes, est perçue comme un vent de fraicheur.

Les professeurs qui ont mené l’aventure, soit Olivier Granger, Pascal Gemme, Éric Montpetit et Pierre W Fontaine, sont fiers des réflexions et de l’engagement des étudiants du collège. Ils tiennent à remercier sincèrement le syndicat, le Service aux étudiants et la Direction des études, sans qui l’activité ne pourrait avoir lieu.

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top