- PUBLICITÉ -
Premier bilan de la députée de Groulx: les 100 jours intenses d’Hélène Daneault

La députée caquiste de Groulx, Hélène Daneault.

Premier bilan de la députée de Groulx: les 100 jours intenses d’Hélène Daneault

L’heure était au bilan pour la députée de Groulx, Hélène Daneault, 100 jours après son élection. Cette étape qualifiée «d’expérience intense» s’est soldée par diverses demandes au gouvernement, dont des corridors d’accès prioritaires pour désengorger les urgences.

«Ce gouvernement minoritaire doit réagir rapidement, martèle la députée. Par deux fois, j’ai demandé des corridors d’accès prioritaires au ministre. Ce n’est pas normal qu’en 2012 nous soyons obligés d’aller aux urgences pour obtenir un service ou des examens de laboratoire.»

Le corridor d’accès prioritaire consiste à relier les groupes de médecins de famille à différents plateaux techniques, à la radiologie et aux différents spécialistes, tout ceci dans le but de réduire la pression à l’urgence et de réduire les coûts en évitant les doublons d’actes médicaux.

«Il faudrait garder 5 % d’accessibilité aux patients référés par leur médecin, de continuer la députée de Groulx. Quant à la réponse du ministre à ma question, ç’a été un “oui, oui”, mais je n’ai pas obtenu de réponse concernant les délais.»

Projet de loi 9

Ce fonds est affecté au financement des activités du ministère relatives aux services qu’il peut rendre en matière de ressources informationnelles, aux agences de la santé et des services sociaux, aux établissements de santé ou de services sociaux ainsi qu’aux autres organismes et personnes œuvrant dans le secteur de la santé et des services sociaux.

«Je trouve inquiétant le fait que ce projet informatique, enfin ce système informatique, vendra ses services. Je n’appuie pas cette méthode, donc j’ai voté contre ce projet.»

Nomination

Dénonçant la pension à vie d’André Boisclair, Mme Daneault y voit là une gouvernance peu solide, beaucoup d’improvisation, mais aussi une nomination partisane. «On a senti la grogne dans Groulx. À la suite de cette nomination, nous avons reçu beaucoup de courriels et d’appels téléphoniques», dit-elle.

Heureuse du travail accompli par la CAQ pour cette première session, Hélène Daneault a rappelé le rôle de son équipe dans le projet de loi 1 afin d’y inclure des mesures de protection pour les dénonciateurs ainsi que pour le projet de loi 2 visant à faire accepter un plafond de dépenses électorales. «Gérard Deltell a été très convaincant et nous en sommes fiers», commente la députée.

La députée a conclu son bilan en soulignant que les 250 nouveaux postes de fonctionnaires n’avaient pas reçu son appui.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top