- PUBLICITÉ -
Pour le bien-être et le savoir

Photo Michel Chartrand

Pour le bien-être et le savoir

Pôle universitaire et Ville de Sainte-Thérèse

Le Pôle universitaire Paul Gérin-Lajoie a profité du cadre de la Semaine québécoise des adultes en formation pour dévoiler son partenariat avec la Ville de Sainte-Thérèse, une entente conclue «pour le bien-être et le savoir des résidants de toute la région», de dire son président, Élie Fallu.

Afin de jouer le jeu universitaire, a poursuivi M. Fallu, et maintenir une offre de services universitaires sur son territoire, la Ville de Sainte-Thérèse a consenti une contribution majeure de 250 000 $ à l’organisme. «Voilà qui marque résolument le désir de la Ville d’investir dans la réussite scolaire des gens de la région», a-t-il ajouté.

La somme de 250 000 $, répartie à raison de 25 000 $ par année, pendant 10 ans, a déjà servi à combler une partie de la facture de l’aménagement des salles de cours et des bureaux administratifs du Pôle universitaire Paul Gérin-Lajoie, situé dans le Centre culturel et communautaire Thérèse de Blainville.

Un centre communautaire dédié à l’éducation

Construit il y a 15 ans grâce à la collaboration de la Ville de Sainte-Thérèse, de la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles et des clubs Lions et Optimiste, le Centre culturel et communautaire a été conçu comme porteur d’une vocation essentiellement communautaire et éducative, comme outil de développement régional.

L’investissement de la Ville pour le Pôle universitaire, estime-t-on, s’inscrit donc tout à fait dans le prolongement de cette vocation. «Plus qu’une contribution à la relève, ce montant permet l’accès au savoir. Le retour sur cet investissement se fera à l’échelle du savoir», a pour sa part commenté la mairesse Sylvie Surprenant.

Rappelons que les sommes attribuées ont permis au Pôle universitaire de devenir locataire d’un espace de 7 000 pieds carrés, en lieu et place des 800 pieds carrés qu’il habitait jusqu’à l’été dernier. En retour, la Ville rentabilise son investissement puisque le Pôle universitaire répond d’un loyer de plus de 90 000 $ par année, versable au Centre communautaire.

«Cet important partenariat offre des avantages aux deux parties; il permet à la Ville de Sainte-Thérèse d’assumer la présence du Pôle universitaire dans un centre du savoir et de lui donner un lieu propice au déploiement de ses services et de sa mission, pour le plus grand bénéfice de ses usagers», a poursuivi M. Fallu.

De son côté, la mairesse a souligné qu’en adoptant une thématique d’arts, de culture et de savoir, la Ville de Sainte-Thérèse s’était notamment engagée à participer à l’amélioration de la qualité des services d’enseignement de tous les niveaux offerts à la population térésienne. «Nous sommes ravis d’avoir pu réaliser un projet de plus en ce sens», a-t-elle déclaré en terminant.

Pour souligner le partenariat entre les deux parties, une plaque commémorative placée à l’entrée des bureaux du Pôle a été dévoilée. On peut notamment y lire que: «La présente souligne une association qui permet au Pôle universitaire de continuer ses activités sur le territoire de la Ville de Sainte-Thérèse et de dispenser aux citoyens de toute la région des services universitaires de qualité et de proximité.»

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top