- PUBLICITÉ -
Porteuses d’humanité

(Photo Yves Déry)

Porteuses d’humanité

Un livre pour et par les femmes

Un livre pour et par les femmes, réalisé et écrit par des femmes des Laurentides et de l’extérieur. Le but: permettre à des femmes de différents groupes d’âge d’exprimer par écrit leur histoire, dans leurs mots. Est-ce possible?

Il semble que la conférencière et entrepreneure Geneviève Young, visage connu dans les Basses-Laurentides, principalement dans la MRC de Thérèse-De Blainville, ait relevé le défi avec succès. Et à voir le sourire des femmes lors du lancement du livre, il semble que le projet ait aussi réussi à unifier les solidarités. «Il y a eu un peu plus de 500 personnes lors du lancement. C’est dire comment les femmes se sont senties interpellées et impliquées dans la réalisation de l’ouvrage», résume l’instigatrice du projet, visiblement fière. Animatrice à la télévision communautaire d’une émission devant public intitulée Les Dires de Geneviève Young, la principale intéressée a été interpellée, il y a quelques mois, par une femme qui avait un rêve, celui d’écrire un livre. «Je fais des conférences pour aider les femmes à se réaliser. Il y a eu une femme qui m’a dit que son rêve était de publier un livre sur le sujet des femmes», explique-t-elle. Séduite par l’idée, l’instigatrice du projet a décidé de pousser le projet plus loin en impliquant des femmes de tous les horizons. «Le projet a pris neuf mois avant de se réaliser. Le temps d’une grossesse. Nous avons eu la collaboration de deux photographes, Sylvie Poirier et Isabelle Gauthier», raconte Geneviève Young.

Dans l’ouvrage Porteuses d’humanité, publié aux Éditions de l’Être, on retrouve 42 témoignages de femmes. Dans leurs mots, elles expliquent les évènements de leur vie qui les ont bouleversées, émues, ou encore, des moments qui les ont fait grandir.

Le livre se compose de cinq chapitres. Il faut apprécier cet ouvrage au même titre qu’on déguste une tablette de chocolat, c’est-à-dire, une partie à la fois, surtout pas en une seule lecture.

Sur la page couverture, on retrouve l’œuvre d’une artiste peintre de Boisbriand, Chantale Léveillée. L’œuvre est à la fois sensuelle et sensible. Dans des tons calmes, elle témoigne de la fragilité et du courage dont font preuve les femmes. À noter qu’on retrouve des textes de femmes connues de la scène québécoise, dont Marie-Lise Pilote. Le rêve de Geneviève Young: que cet ouvrage puise traverser les frontières régionales et trouver écho dans toutes les régions du Québec et ailleurs. Il sera possible d’acheter le livre en libraire dans quelques semaines. Pour le moment, il est disponible via le site Internet de Geneviève Young à l’adresse [www.genevieveyoung.com].

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top