- PUBLICITÉ -
Portes ouvertes chez Alain Giguère: «Je suis là pour transmettre vos messages à la Chambre des communes»

Alain Giguère

Portes ouvertes chez Alain Giguère: «Je suis là pour transmettre vos messages à la Chambre des communes»

Le député fédéral dans Marc-Aurèle-Fortin, Alain Giguère, a profité de la dernière semaine avant la reprise des travaux, à Ottawa, pour ouvrir à ses commettants les portes de son bureau de circonscription situé à Sainte-Thérèse, une expérience entreprise l’an dernier.

«Beaucoup de citoyens sont venus, mais aussi beaucoup de groupes», a‑t‑il indiqué. Sans compter les appels téléphoniques qui, dit‑il, occupent une grande partie de son équipe.

Après quelques semaines passées dans la circonscription, M. Giguère semblait ébranlé par la difficile réalité des gens. «J’ai donné du temps au PEP (Panier d’épicerie populaire). Quand on va porter des paniers de Noël chez des gens et qu’on voit les enfants qui nous attendent, c’est difficile», a‑t‑il lâché. Il en a profité pour réitérer sa volonté de contribuer au mieux-être de la population. «Je suis là pour transmettre les messages des gens à la Chambre des communes et jumeler nos efforts pour proposer des solutions concrètes», a‑t‑il fait savoir.

M. Giguère était de retour à Ottawa, ce dimanche, où il prenait part à la manifestation organisée par le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes, dans le cadre de la campagne Sauvons Postes Canada.

Son retour en Chambre suivra le lendemain, alors que deux dossiers ont déjà été déposés sur sa table de travail, à savoir le dossier sur les F‑35 et celui portant sur les dépenses des sénateurs. Au surplus, M. Giguère s’attend à ce que le contrecoup découlant de la réforme de l’assurance-emploi se fasse sentir au cours des prochains mois. «Ça risque de faire mal. Il va falloir aider ceux qui seront vraiment mal pris», estime‑t‑il.

Rappelons que le député Giguère siège également au Comité permanent des comptes publics.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top