- PUBLICITÉ -
PME-Surprenant: «Une valeur sûre pour Sainte-Thérèse»— Sylvie Surprenant

La mairesse sortante

PME-Surprenant: «Une valeur sûre pour Sainte-Thérèse»— Sylvie Surprenant

Sylvie Surprenant amorce les derniers kilomètres de la campagne électorale en misant sur ses réalisations des huit dernières années à titre de mairesse et en mettant de l’avant son parti, PME-Surprenant.

«Je pense sincèrement que nous représentons une valeur sûre pour les citoyens. Nous continuerons à arpenter avec conviction tous les quartiers de la ville jusqu’au 3 novembre. Nous ne tenons rien pour acquis», a-t-elle déclaré en début de semaine.

Faisant valoir la campagne respectueuse menée par elle-même et son équipe, une campagne, ajoute-t-elle, basée sur des idées, Mme Surprenant est revenue sur les propos d’un de ses adversaires politiques, Marc Laporte, qui a affirmé, la semaine dernière, que la dette de la Ville avait augmenté, de 34 722 065 $, en 2005, à 81 441 390 $ en 2012. Or, estime-t-elle, ces deux chiffres ne vont pas ensemble. «Quand on compare des chiffres, il est important d’avoir la même base financière. Il en va de la rigueur professionnelle», a-t-elle lâché.

De fait, dit-elle, si la dette consolidée de la Ville s’élevait bien à 81,4 millions de dollars en 2012, la dette non consolidée atteignait plutôt 72,2 millions de dollars, en hausse depuis 2005 (34,7 millions de dollars). «Cette hausse inclus les travaux à l’usine d’épuration des eaux, la construction de la nouvelle caserne et les travaux d’agrandissement et de modernisation de la bibliothèque», a-t-elle précisé.

Le montant non consolidé de la dette inclut également les subventions gouvernementales obtenues mais non remboursées encore, pour lesquelles la ville a dû emprunter temporairement. Selon elle, la dette totale de la ville est sous contrôle et diminue depuis 2009.

Dans la foulée, Mme Surprenant a aussi pointé du doigt son autre adversaire politique, Vincent Arseneau, dont le programme électoral serait, selon elle, inspiré du sien. «Serait-ce, après son appui à notre candidat Patrick Morin, un autre appui envers notre formation politique?», a-t-elle lancé avec ironie.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE

Concours restos de l'été
- PUBLICITÉ -
Top