- PUBLICITÉ -
PME-Surprenant: un peu de vitriol pour finir

Sylvie Surprenant

PME-Surprenant: un peu de vitriol pour finir

La mairesse sortante de Sainte-Thérèse, Sylvie Surprenant, y est allée d’une charge vitriolique, en fin de campagne, émettant un communiqué de dernière heure dans lequel elle s’en prend à son adversaire Vincent Arseneau, chef de Projet citoyen.

«PME‑Surprenant se questionne sur les prétentions du chef du parti Projet citoyen qui se dit capable de gérer les affaires de la Ville alors qu’il n’est même pas en mesure de présenter une équipe complète et, de son aveu même, de travailler en équipe, car il dit ne pas être un joueur d’équipe», peut‑on y lire.

«Un leader doit, par définition, être rassembleur afin de diriger les destinées d’une ville et non agir en solo comme le fait le chef de Projet citoyen. Il faut mettre les intérêts de sa population avant ses propres intérêts personnels. Il faut également être cohérent dans ses déclarations et ne pas prétendre une chose et son contraire à la fois. Comment peut‑il affirmer qu’après huit ans de mandat, il est temps de changer, alors que lui‑même siège au conseil de la Ville depuis justement huit ans? Arrêtez de manquer de respect envers vos concitoyens», a commenté Sylvie Surprenant.

PME‑Surprenant tient par ailleurs à réaffirmer à la population térésienne qu’elle constitue la seule formation politique qui a démontré concrètement qu’elle agit pour l’ensemble de la population. «Notre bilan des huit dernières années est éloquent à cet égard. Nous avons réalisé 97 % de nos engagements pour le bénéfice de toutes les générations de Térésiennes et de Térésiens. Nous avons des candidats qui représentent à merveille toutes ces générations présentes à Sainte-Thérèse. Quel est le bilan de nos adversaires? Un bilan nul», termine Sylvie Surprenant.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top