- PUBLICITÉ -
Pleins feux sur quatre projets mobilisateurs

Les Journées de la persévérance scolaire se déroulaient du 11 au 15 février.

Photo Geneviève Blais

Au terme des allocutions, les enfants ont assisté avec beaucoup d’intérêt à une présentation de l’animateur scientifique Pierre Paquin.

Photo Geneviève Blais

Barbara Morin, coordonnatrice actions locales et partenariats du PREL, Inés Escrivá, directrice générale du Centre Oméga, Nancy Laplante, coordonnatrice du soutien communautaire en logement social du Centre de Services des Laurentides, Isabelle Clément, directrice générale de Panda Thérèse-De Blainville et des Laurentides, et Roger Barrette, organisateur communautaire au CISSS des Laurentides.

Pleins feux sur quatre projets mobilisateurs

Persévérance scolaire

Engagés envers la réussite éducative des enfants, les partenaires du consortium jeunesse Thérèse-De Blainville ont profité des Journées de la persévérance scolaire, qui se déroulaient du 11 au 15 février, afin de dévoiler quatre projets prometteurs qui ont cours, ou débuteront sous peu, sur le territoire.

Engagés envers la réussite éducative des enfants, les partenaires du consortium jeunesse Thérèse-De Blainville ont profité des Journées de la persévérance scolaire, qui se déroulaient du 11 au 15 février, afin de dévoiler quatre projets prometteurs qui ont cours, ou débuteront sous peu, sur le territoire.

Plusieurs élus et représentants des milieux scolaire et communautaire ont convergé vers la bibliothèque Paul-Mercier, à Blainville, le lundi 11 février, afin d’assister à cette annonce. Une quinzaine d’enfants fréquentant le Centre Oméga ont également pris part à l’événement. Car, ultimement, toutes ces initiatives existent pour eux, pour les encourager à persévérer, pour favoriser leur réussite scolaire, mais aussi et surtout, pour qu’ils puissent s’épanouir et développer leur plein potentiel.

Des initiatives porteuses d’espoir

PANDA Thérèse-De Blainville et des Laurentides organisera, d’ici le 30 juin, quatre ateliers afin de soutenir les 17 à 35 ans, dans la gestion de leurs études postsecondaires, et ce, qu’ils aient ou non reçu un diagnostic de trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH).

«Grâce à notre expertise, nous souhaitons aider les jeunes adultes en leur offrant des rencontres d’échange à propos des stratégies appropriées d’organisation, d’attention, d’hyperactivité et de gestion du stress» , explique la directrice générale de l’association, Isabelle Clément.

Le maintien du projet de coffret familial est également confirmé pour cette année. Comme le souligne la coordonnatrice du soutien communautaire en logement social du Centre de Services des Laurentides, Nancy Laplante, cette initiative lancée en 2015 mobilise plusieurs partenaires qui agissent tant auprès des jeunes que de leurs parents. Leur intervention prend différentes formes (soutien scolaire, activités ludiques, ateliers, conférences, etc.) et permet de rejoindre, chaque semaine, plus d’une centaine d’enfants de 6 à 12 ans.

Tout aussi mobilisateur, le projet de coffret littéraire, qui encourage la lecture et la réussite éducative des 0 à 12 ans, poursuit lui aussi ses activités. Cette année, un volet dédié à la lecture intergénérationnelle s’ajoute. «Nous formons des bénévoles-lecteurs âgés de plus de 55 ans et les jumelons avec des écoles, des CPE, des organismes communautaires afin qu’ils animent des ateliers de lecture à des petits groupes d’au plus cinq enfants» , précise la directrice générale du Centre Oméga, Inés Escrivá. Depuis octobre, 37 heures de bénévolat ont été offertes à 28 jeunes dans cinq milieux.

Mme Escrivá a également annoncé que le Centre Oméga offrira, dès cet été, un tout nouveau camp de jour pédagogique qui vise à permettre aux enfants de conserver leur acquis scolaire durant la période estivale. Les 48 participants, qui seront ciblés en collaboration avec les écoles, se verront offrir de fréquenter le camp deux jours par semaine pendant huit semaines. «Les jeunes n’auront pas l’impression de faire du français et des mathématiques. Ils s’amuseront» , dit-elle.

Implication du PREL

Les quatre projets présentés ont reçu du financement de la part des Partenaires pour la réussite éducative dans les Laurentides (PREL). De façon plus précise, 2 500 $ ont été accordés pour les ateliers offerts par PANDA, 5 687 $ pour le coffret familial, 171 840 $ pour les trois années du projet de coffret littéraire, et 16 504 $ pour le camp pédagogique estival du Centre Oméga.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top