- PUBLICITÉ -
Plan Saint-Laurent de la CAQ: Hélène Daneault en mode pré-électoral

La députée Hélène Daneault.

Plan Saint-Laurent de la CAQ: Hélène Daneault en mode pré-électoral

La députée de Groulx, Hélène Daneault, a rencontré les médias, jeudi dernier, afin de commenter le Plan Saint-Laurent présenté par le chef de la Coalition Avenir Québec (CAQ), François Legault, lors du Conseil général de cette formation, le week-end précédent.

Selon elle, non seulement ce projet bénéficiera-t-il à la région des Basses-Laurentides, géographiquement située dans la vallée du Saint-Laurent, mais à l’ensemble du Québec. «C’est un projet visionnaire et rassembleur qui fera partie de notre plateforme électorale», a déclaré celle qui se dit en mode pré-électoral depuis le 5 septembre dernier. «J’ai d’ailleurs tellement hâte qu’on puisse avoir des élections à date fixe plutôt que de gérer à la pièce comme en ce moment», a-t-elle déploré en chemin.

Projet majeur s’il en est un, qui s’échelonnera vraisemblablement sur plusieurs années, voire des décennies, le plan Saint-Laurent de la CAQ s’articulerait autour de six thèmes, soit une offensive majeure contre le décrochage scolaire et un réinvestissement dans le système universitaire québécois; le développement de zones d’innovation; la dépollution du fleuve; le déploiement d’une offensive touristique axée sur le fleuve; la maximisation du potentiel de voie maritime; et l’exploitation des projets majeurs d’hydrocarbures. «En ce moment, tout ce qu’on fait, c’est éteindre des feux. Le Québec a besoin d’une vision et il est de la responsabilité des élus de donner cette vision aux gens et d’orienter les politiques vers des projets», croit-elle.

Inspiré d’histoires à succès, comme la route 138, près de Boston, ou encore Silicone Valley, le Plan Saint-Laurent, poursuit Mme Daneault, aurait cette qualité de rallier la communauté d’affaires du Québec tout en offrant un milieu de vie agréable aux gens, en plus de toucher à tous les aspects d’une société, tels sa culture, son histoire, sans oublier le tourisme et l’environnement.

Au-delà du cadre partisan

Plus près de nous, Mme Daneault compte aller présenter et expliquer ce plan à la population d’ici, incluant le CLD (Centre local de développement) et les regroupements de gens d’affaires. «C’est une démarche qui sera inclusive et engageante parce que ce plan dépasse le cadre partisan: l’économie du Québec est au ralenti, ses institutions traversent une crise de confiance et notre jeunesse regarde notre avenir avec pessimisme. Pourquoi ne pas nous rassembler autour d’un projet qui, bien que lancé par la Coalition, appartiendra à toutes les générations?», a-t-elle lancé.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Sucré
- PUBLICITÉ -
Top