- PUBLICITÉ -
Personnes handicapées laissées à elles‑mêmes : un plan d’urgence à développer

Le CSSS Thérèse-De Blainville entend développer un plan d’urgence entre la Ville de Sainte-Thérèse

Personnes handicapées laissées à elles‑mêmes : un plan d’urgence à développer

Au CSSS Thérèse-De Blainville, on est catégorique. Si enquête interne il doit y avoir, il y en aura. Voilà ce que l’on a répondu en lien avec la panne de courant qui a isolé une dizaine de personnes handicapées pendant une trentaine d’heures le 19 juillet dernier (voir autre texte).

«Effectivement, il y a eu un manquement dans les communications», confirme Mariette Brabant, directrice des services aux personnes âgées au CSSS Thérèse-De Blainville.

Toutefois, précise‑t‑on du même souffle, un arrimage entre la Ville de Ste-Thérèse, le CSSS Thérèse-De Blainville et l’OMH (Office municipal d’habitation de Sainte-Thérèse) est capital dans le développement d’un plan d’urgence. Et celui‑ci devrait se réaliser au cours des prochaines semaines, voire des mois.

«Je crois cependant que le service de conciergerie que l’OMH prévoit mettre en place (NDLR: 331, rue Jacques-Lavigne, Sainte-Thérèse) s’avère très judicieux. Ainsi, le concierge pourrait être en contact avec nous», apporte pour sa part Marie Laplante, directrice de la qualité, de l’interdisciplinarité et de la santé publique au CSSS Thérèse-De Blainville.

Le CSSS Thérèse-De Blainville a réitéré son intention d’aider et de soutenir cette clientèle vulnérable. Il n’a pas l’intention de les laisser pour compte. Cependant, au regard de l’immeuble que l’on a décrit comme n’étant toujours pas adapté pour les locataires en fauteuil roulant, on précise que ceci relèverait plutôt du Service de sécurité incendie de la Ville de Sainte-Thérèse.

811 Info‑Santé

Pour ce qui concerne la ligne 811 d’Info‑Santé, Mme Brabant rappelle qu’il s’agit d’une ressource très utile à utiliser lorsqu’une panne survient. «Les infirmières du 811 possèdent la liste des personnes vulnérables et peuvent dépêcher une équipe en cas de crise, et ce, 24 heures sur 24», dit‑elle.

Deux personnes ont d’ailleurs été évacuées de leur domicile pendant la panne de courant sur le territoire de Thérèse-De Blainville.

Sécurité incendie de Sainte‑Thérèse

Selon Mario Céré, directeur adjoint au Service de sécurité incendie à la Ville de Sainte-Thérèse, le 331, rue Jacques-Lavigne, à Sainte-Thérèse, ne figure pas sur la liste d’immeubles à vérifier.

«Nous avons une liste que l’Agence de la santé et des services sociaux des Laurentides nous fournit. Dans notre cas, nous vérifions les résidences pour personnes âgées. Pour ce qui est du 331, Jacques-Lavigne, il n’est pas inscrit.»

Quant aux accès impraticables sur les balcons en raison de l’absence d’un seuil adapté ou d’une porte patio assez grande pour les fauteuils roulants, c’est à la Régie du bâtiment qu’incomberait la tâche d’y remédier en dépêchant un inspecteur sur les lieux.

SUITE: Agence de la santé et des services sociaux des Laurentides «Nous allons vérifier ce qui s’est réellement passé», Myriam Sabourin, agente d’information

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top