- PUBLICITÉ -
«Pas de problématique pour l’instant»— Sylvie Surprenant

Photo Michel Chartrand:

«Pas de problématique pour l’instant»— Sylvie Surprenant

Analyse de l’eau au Jardin des Sources, à Sainte-Thérèse

Selon la Ville de Sainte-Thérèse, il n’y a pas lieu de s’inquiéter de l’état des plans d’eau situés au Jardin des sources.

C’est du moins ce que la mairesse Sylvie Surprenant a déclaré après qu’une poignée de citoyens eurent manifesté leur inquiétude face à l’état de l’eau: plaques gélatineuses et autres matières flottant sur la surface de l’eau. «Selon les analyses obtenues, il n’y a pas de problématique pour l’instant, aucune toxicité et, par conséquent, aucune mesure à prendre, si ce n’est de suivre les recommandations émises par la Direction de la santé publique», a-t-elle indiqué.

Ces recommandations se résument à l’installation de panneaux avisant les gens de ne pas toucher à l’eau et commandent la révision des méthodes d’entretien de la pelouse, principalement sur les pourtours des berges.

Les éoliennes

Le rôle des éoliennes situées en bordure du parc a également soulevé quelques interrogations de la part du chef du parti Vision Action Sainte-Thérèse, Christian Charron, alors que ce dernier craint qu’elles ne représentent en fait la source du problème. «On nous a dit que ce sont les éoliennes qui font remonter les matières indésirables à la surface de l’eau», a-t-il dit. Cette affirmation a fait réagir le directeur général adjoint aux opérations, Robert Asselin. «Vérifiez vos sources parce que le représentant du ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs nous a dit le contraire. Il nous conseille plutôt de nous assurer de leur bon fonctionnement», a-t-il rétorqué. Vandalisées il y a quelques semaines, les éoliennes du Jardin des sources seront incidemment réparées à court terme afin de rendre leur fonctionnement optimal.

M. Charron a bien tenté de s’allier le seul conseiller municipal élu sous la bannière de son parti, Michel Millette, en vain. «Il n’y a pas d’exposé à faire là», a tranché la mairesse.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top