- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Parti Vision Action de Sainte-Anne-des-Plaines: trois conseillers ne solliciteront pas de nouveau mandat

Les élections municipales de novembre 2013 se rapprochent de plus en plus, alors des équipes se construisent, pendant que d’autres se défont. Sainte-Anne-des-Plaines ne fait pas exception.

Le chef du parti Vision Action et actuel maire de la municipalité, Guy Charbonneau, vient en effet d’annoncer que trois des six conseillers municipaux ne reviendront pas pour défendre les couleurs du parti au scrutin du 3 novembre. Il s’agit de Julie Bellerose, France Majeau et Stéphane Chouinard.

«Mmes Bellerose et Majeau y songeaient depuis un certain temps. Des changements dans leurs occupations personnelles, dont un beau petit bébé pour Mme Bellerose, les obligeront à passer la main, même si elles désirent maintenir leur implication auprès de la population, mais à un niveau moindre», a fait savoir M. Charbonneau.

Quant au conseiller Chouinard, en poste depuis 2009, la situation semble différente. De fait, M. Charbonneau a indiqué qu’après réflexion sur ses attentes envers l’équipe qui l’entoure, il a demandé à M. Chouinard de laisser son siège à quelqu’un d’autre. «Cette décision ne désavoue en rien le travail de M. Chouinard au cours du mandat. Elle s’inscrit dans une volonté de renouvellement de l’équipe qui m’accompagnera lors de la prochaine élection», a-t-il toutefois tenu à préciser.

Mario Gauthier se rallie

En poste depuis deux mandats, Mario Gauthier a été élu sous une autre bannière (celle du parti de Catherine Collin, mairesse de 2005 à 2009) en 2005, puis en 2009. En vue des élections de 2013, il a choisi de se rallier et de rejoindre les rangs de l’équipe Vision Action. «J’aime le leadership du maire Charbonneau, c’est un homme intègre, dévoué, équitable, qui sait s’élever au-dessus des intérêts partisans. Il a su m’intégrer comme membre à part entière du caucus, même si j’ai été élu sous une autre bannière. Je n’ai jamais eu un traitement différent et j’ai pu, au sein de son administration, travailler pour les citoyens qui m’ont élu. Je lui fais confiance pour l’avenir de notre ville», a-t-il déclaré par voie de communiqué.

On se rappellera que, tout récemment, M. Charbonneau avait lui-même officialisé sa candidature et sollicitera par conséquent un second mandat à titre de maire. «Je n’ai pas le choix. Il y a encore tellement de choses à faire», avait-il alors plaidé. À quelques mois du prochain scrutin, afin de s’assurer de l’engagement de tous, il a d’abord cru bon de sonder le terrain auprès de son équipe actuelle.

«Pour redresser la situation précaire de notre ville et relever les défis identifiés aux États généraux, étant donné que nous ne pouvions pas prévoir l’ampleur de la tâche avant notre arrivée, ça prenait et ça prendra énormément d’énergie et d’heures de travail, et ça, ça doit se faire en équipe. À la veille d’un autre mandat, j’ai discuté ouvertement avec chacun des conseillers de ce qui s’en vient dans le prochain mandat et de mon désir de donner plus de responsabilités à chaque conseiller.»

Outre Mario Gauthier, deux autres conseillers seront du prochain scrutin, à savoir Denys Gagnon, dont ce serait le troisième mandat, et Alain Cassista, élu pour la première fois en 2009.

Le nom des trois autres candidats devrait, selon nos informations, être dévoilé lors du banquet de financement du parti, le 5 juin prochain.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours IGA Daigle
- PUBLICITÉ -
Top