- PUBLICITÉ -
Parc-Nature Blainville: un plan d’action pour la gestion des milieux naturels

Le maire François Cantin

Parc-Nature Blainville: un plan d’action pour la gestion des milieux naturels

Dans le cadre de l’adoption de sa nouvelle vision intégrée en matière d’urbanisme durable, Une vision d’espace et d’avenir, la Ville de Blainville a récemment posé trois gestes.

D’abord, la réalisation d’une étude pour identifier les espaces naturels sur tout le territoire. Ensuite, l’octroi d’un contrat de gestion pour deux ans, renouvelable pour trois ans, pour la mise en valeur des milieux naturels, à Nature-Action Québec, une entreprise d’économie sociale. Enfin, le lancement, cet été, d’une campagne d’information afin de sensibiliser les citoyens à ces espaces naturels qui, au passage, constituent 40 % du territoire blainvillois, couvrant une superficie d’environ 22 km carrés.

Dans le cadre d’une rencontre de presse, le maire de Blainville, François Cantin, s’est davantage attardé sur la nature et la portée du mandat confié à Nature-Action Québec. «Ce que nous propose aujourd’hui Nature-Action, c’est un plan de mise en valeur de notre patrimoine naturel, de nos espaces récréatifs, de notre territoire. Nous aurons des ressources permanentes à notre disposition, sur place, pour mettre en œuvre ce plan qui s’étendra jusqu’à cinq ans, pour un investissement total de 1,6 million de dollars», a-t-il déclaré.

Dans une approche de partenariat, Nature-Action pourra faire des recommandations à la Commission du développement durable et de l’environnement et à la Commission de l’aménagement du territoire, qui feront à leur tour des propositions au conseil municipal pour la prise de décision. «Nous voulons que nos concitoyens apprécient cet actif, qu’ils le goûtent, qu’ils se l’approprient dans leurs passe-temps, dans leurs loisirs, dans leur quotidien. C’est pourquoi nous l’appellerons désormais Parc-Nature Blainville. Ce sera également le nom de l’équipe de Nature-Action qui travaillera sur le projet», a indiqué le maire.

Une équipe sur le terrain

Cette équipe, comme l’a ensuite expliqué Pascal Bigras, directeur général de Nature-Action, constituée de quatre personnes (deux chargées de projet, une professionnelle en environnement et une technicienne en inventaire), est déjà à l’œuvre sur le terrain depuis quelques semaines, afin de recueillir des informations, par exemple, sur les espèces à statut précaire ou exotiques envahissantes, sur les usages actuels sur le territoire ou la présence de déchets.

Les informations recueillies permettront également l’identification des zones à restaurer et des sites potentiels de mise en valeur et la caractérisation des sentiers. «Il existe à Blainville des milieux naturels de toute beauté. Ils sont comme un diamant caché. À nous de le révéler et de le polir», a imagé M. Bigras.

Déjà, un premier projet de réaménagement est à prévoir, celui de rendre le boisé situé à l’extrémité nord du parc équestre accessible à tous. «On va vous proposer un réaménagement de ce boisé pour le rendre plus vivant et en assurer la pérennité», a indiqué M. Bigras. Le projet devra ensuite obtenir l’aval du conseil municipal, le cas échéant.

Pour en savoir davantage sur cette Vision d’espace et d’avenir, visitez le site [ozoneurbaine.ca].

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Sucré
- PUBLICITÉ -
Top