- PUBLICITÉ -
Parachèvement de l’autoroute19: ce qu'ils en pensent

99 % des  citoyens de Bois-des-Filion estiment que le problème de congestion est assez ou très important sur l’autoroute 19.

Parachèvement de l’autoroute19: ce qu’ils en pensent

(À la suite de l’article: L’A19 pour 2015.com: naissance d’une coalition régionale)

René Beauchamp

(16 février 2013)

«C’est vraiment une nécessité de compléter le tronçon de l’autoroute 19 jusqu’à la 640, et ce, le plus tôt possible. Je crois que ce projet devrait être une priorité pour le gouvernement Marois.»

 

Jean-Pierre Fournier

(12 février 2013)

«Je trouverais tout à fait correct de réaliser ce tronçon routier pour soulager la circulation sur la 15 et créer une voie rapide qui pourrait être utilisée par un bon nombre de résidants des Laurentides et ainsi marquer la fin de promesses non tenues.»

 

Louis Gariépy

(29 janvier 2013)

«Citoyen de Bois-des-Filion depuis maintenant 30 ans, j’attends toujours la fameuse autoroute 19. Le cœur du village de Bois-des-Filion a été exproprié au début des années 1970, soit depuis plus de 40 ans. Il est temps d’agir afin de régler les problèmes de congestion monstre. Merci, monsieur le maire de Bois-des-Filion (Me Paul Larocque), pour votre travail acharné et votre ténacité.»

 

(À la suite de l’article: L’autoroute 19 remise en 2020)

 

Mohand Arezki Heffar

(11 février 2013)

«J’ai décidé de m’installer avec ma famille à Lorraine et je le regrette amèrement, car c’est l’embouteillage dès 6 heures le matin. Depuis que je reste dans cette ville, j’arrive en retard. Je travaille à St-Léonard et c’est vraiment de la merde, cette route. Décourageant. Je pleure ma maison à Montréal, car ça me prenait 10 minutes pour me rendre au travail. Vraiment, si j’avais su, jamais je n’aurais déménagé sur la couronne nord. Un père dégoûté.»

 

Louise Bruneau

(11 février 2013)

«Je demeure à Lorraine depuis un an. Je commence à travailler à St-Léonard à 7 heures et c’est difficile, très difficile, chaque matin et soir. Je dois partir à 5 heures. Nous voulions vivre avec un peu plus de nature, mais c’est trop pour moi, 2 heures sur la route matin et soir…»

 

(À la suite de l’article: Parachèvement de l’autoroute 19: la Coalition en mode offensif)

 

Guy Léveillé

(16 février 2013 )

«Je demeure à Bois-des-Filion depuis maintenant 5 ans. Aller à Laval, le matin, et y revenir à l’heure de pointe, c’est l’enfer.»

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Sucré
- PUBLICITÉ -
Top