- PUBLICITÉ -
Pannes d’électricité récurrentes à Blainville: «Les résidents sont exaspérés!»

En raison des pannes électriques qui surviennent régulièrement à Blainville, la municipalité est la cible de moqueries sur Internet. Cette photo a entre autres été publiée.

Pannes d’électricité récurrentes à Blainville: «Les résidents sont exaspérés!» 

Malgré des travaux d’élagage réalisés l’automne dernier par Hydro-Québec dans divers secteurs de la ville de Blainville, travaux qui devaient, selon la société d’État, réduire de façon substantielle les interruptions de courant, voilà que déjà deux pannes majeures d’électricité ont été recensées à Blainville depuis le début de 2017. Les citoyens en ont ras le bol.

Le maire de Blainville, Richard Perreault, est le premier à dénoncer cette situation. Dans une lettre qu’il a fait parvenir, le 10 janvier, au président-directeur général d’Hydro-Québec, Éric Martel, M. Perreault exige des réponses.

«Les opérations de contrôle de la végétation effectuées par Hydro-Québec depuis l’automne tardent à démontrer des résultats tangibles, a déclaré le maire Perreault. Même si le verglas des 3 et 4 janvier et les vents violents d’aujourd’hui [11 janvier] sont des événements considérés comme exceptionnels, a-t-il poursuivi, les pannes, elles, n’ont rien d’exceptionnel. Il y a donc lieu de se poser de sérieuses questions. Les résidentes et les résidents de Blainville sont exaspérés et veulent qu’Hydro-Québec prenne tous les moyens pour solidifier son réseau une fois pour toutes!»

Lors de rencontres précédentes avec les experts dépêchés à Blainville par Hydro-Québec, il avait alors été convenu qu’en plus d’intenses opérations d’élagage et d’abattage d’arbres, d’autres actions, destinées à régler une fois pour toutes cette fâcheuse situation, seraient réalisées «à la fin de 2017», de préciser le maire Perreault. Parmi celles-ci, notons la mise en service d’un nouveau transformateur au poste Michèle-Bohec.

«Il semble clair que le réseau est plus fragile à Blainville qu’ailleurs, d’insister Richard Perreault. Pourquoi? Et comment remédier rapidement à la situation? On ne veut pas attendre à la fin de 2017 pour voir la lumière au bout du tunnel.»

Soulignons qu’une rencontre entre la haute direction d’Hydro-Québec et le maire de Blainville est prévue prochainement pour discuter de pistes de solution.

Ras-le-bol général

Sur les réseaux sociaux, la frustration des citoyens est bien palpable. Sur la page Facebook «Spotted Blainville», notamment, où des citoyens ont vivement dénoncé ces pannes d’électricité récurrentes.

«Je sais que ce sont des conditions météo extrêmes, écrit ce citoyen, […] sauf que quand je regarde la carte sur info-pannes, Blainville est toujours une des villes les plus touchées. La végétation, c’est bien beau, mais est-ce qu’on a vraiment plus d’arbres à Blainville qu’ailleurs? Il me semble que depuis deux ans, on y goûte… et quand ça part, on sait que ça sera long!»

«Ça ne fait pas seulement 2-3 ans, de lui répondre cette autre internaute. J’habite à Blainville depuis 18 ans et avant, les pannes [se produisaient] plus souvent mais elles duraient moins longtemps. Pas mal écœurée moi aussi!»

Dans une lettre ouverte qu’il a fait parvenir au journal, Denis Trahan, un résident de la rue des Lotus, y affirme qu’il est «inconcevable» qu’il y ait autant de pannes «dues à la négligence d’Hydro-Québec», insiste-t-il.

«Les cadres, les chefs de division et les contremaîtres devraient sortir de leur bureau et aller sur le terrain, d’écrire M. Trahan, pour voir à ce que l’émondage se fasse l’été, ce qui justifierait leurs gros bonus!»

Ce citoyen cite en exemple le secteur de la Côte-Saint-Louis, près de la voie ferrée. «Il y a une quantité d’arbres qui touchent aux fils. C’est inconcevable!» s’insurge-t-il.

 

 

|

Blainville

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE
- PUBLICITÉ -
Top