- PUBLICITÉ -
Association pulmonaire du Québec, Santé Canada, MSSS, radon, cancer, Saint-Joseph-du-Lac, Benoit Proulx, CAA Québec,

Pour connaître le taux de concentration de radon, il faut se procurer une trousse d’analyse comprenant un dosimètre. (Image par TakeActionOnRadon de Pixabay)

On se mobilise en novembre contre le radon

Un gaz pouvant causer le cancer du poumon

Première cause de cancer du poumon chez les non-fumeurs, le radon est présent dans l’environnement et peut s’accumuler sans crier gare dans nos maisons et atteindre des niveaux élevés de concentration. Comme il est incolore, inodore, invisible et, surtout, cancérigène, et qu’on passe davantage de temps ces jours-ci à la maison en raison de la COVID-19, il est plus qu’important de procéder à un test de dépistage pour connaître le taux d’exposition de radon chez soi.

C’est justement l’invitation que lance, en ce mois de novembre, l’Association pulmonaire du Québec avec la cinquième édition de sa campagne «Villes et municipalités contre le radon» organisée en partenariat avec Santé Canada et le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) du Québec.

S’étendant de novembre 2020 à mars 2021, cette campagne a pour but de sensibiliser la population aux dangers du radon. Provenant de la désintégration de l’uranium présent dans la croûte terrestre, il est à l’origine de 16 % des décès par cancer du poumon au Québec, selon des chiffres fournis l’Association pulmonaire du Québec.

L’importance d’être vigilant

Au Québec, plus de 8 % des maisons présentent une concentration supérieure à la ligne directrice établie par le gouvernement du Canada. C’est le cas dans plusieurs municipalités du Québec, y compris dans les Laurentides, et notamment à Saint-Joseph-du-Lac, hôte de cette campagne 2020-2021, où le radon est présent dans des résidences de certains secteurs.

À cet endroit, on relèvera d’ailleurs, à titre de municipalité hôte, le «défi 100 trousses», lequel consiste à distribuer gratuitement 100 trousses de mesure du radon aux citoyens. Les autres villes et municipalités québécoises sont invitées à s’engager dans la lutte contre le radon et à encourager leurs citoyens à se procurer une trousse.

Le maire de Saint-Joseph-du-Lac, Benoit Proulx, dont la municipalité participe à cette campagne pour une quatrième fois, si dit convaincu que toutes les villes et municipalités du Québec doivent à se joindre à ce mouvement de sensibilisation.

«Comme gouvernements de proximité, il est de notre devoir d’informer la population à cette réalité et d’encourager la prise d’action face au radon. En cette année où on priorise la santé et où on passe beaucoup de temps à la maison, mesurons le taux de radon dans nos maisons!», de mentionner celui-ci.

Comment se procurer une trousse

Pour mesurer la quantité de radon dans une résidence, il faut un dosimètre qui doit être placé dans un endroit fixe pour une période d’au moins trois mois, préférablement à l’automne ou à l’hiver alors que les fenêtres demeurent fermées.

Il est possible d’en commander un par l’entremise de l’Association pulmonaire du Québec qui offre des dosimètres certifiés et approuvés par Santé Canada. On se rend, pour ce faire, sur le [https://pq.poumon.ca/produit/dosimetre]. On peut aussi aller du côté du site de CAA Québec qui fournit des informations pour se procurer un dosimètre. Et il est possible de se procurer une trousse d’analyse dans certaines quincailleries.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top