- PUBLICITÉ -
«On évite en tout temps de toucher les chauves-souris»

La petite chauve-souris brune est l’une des espèces que l’on retrouve au Québec.

«On évite en tout temps de toucher les chauves-souris»

Le nombre moyen de signalements de morsures animales que la Direction de santé publique des Laurentides (DSP) a reçu, entre 2003 et 2007, se situait à environ 200 par année. Or, depuis 2008, de nombreux efforts ont été faits afin que le réseau de première ligne, soit les CLSC, les cliniques médicales et les urgences, prenne en charge les morsures animales. Grâce à ces initiatives, seulement 66 signalements ont été reçus à la DSP en 2011. 

Cependant, plusieurs recommandations sont de mise à propos des animaux sauvages puisque, parmi les morsures recensées, celles des marmottes et des ratons laveurs figurent au premier plan.

«L’été est une grosse période où l’on voit davantage ce type d’animaux. Les morsures sont principalement causées à cause de l’action de l’homme. Les gens s’approchent, tendent la nourriture vers l’animal qui s’en saisit et là, sans crier gare, peut en profiter pour mordre», explique Caroline Duchesne, coordonnatrice vigie et protection de la DSP.

En cas de morsures, la coordonnatrice précise qu’il faut contacter le 8-1-1 pour l’évaluation de la plaie.

Rage et chauve-souris

Présente sur tout le territoire du Québec, la chauve-souris est active surtout la nuit. Se nourrissant d’insectes, cette dernière est équipée d’un système radar fort puissant qui lui permet d’éviter d’entrer en collision avec des objets ou des humains. Les «attaques» de chauve-souris sur l’homme ne sont donc que des légendes urbaines.

«Lorsqu’elle est éveillée, la chauve-souris n’attaque pas. Elle peut cependant mordre si on tente de l’attraper. Il s’agit là d’un réflexe naturel de défense», affirme Mme Duchesne.

Même si, en apparence, elles semblent normales, on estime qu’entre 5 % à 10 % des chauves-souris seraient atteintes de la rage, une situation que l’on considère comme endémique. «Alors, on évite de toucher en tout temps les chauves-souris», prévient-elle.

Mesures de sécurité

Si des chauves-souris ont élu domicile dans le toit d’une résidence familiale, il vaut mieux faire appel à un exterminateur compétent qui les délogera sans risques.

«Les gens doivent être prudents et doivent se rappeler qu’on n’entre pas en contact avec les chauves-souris et que l’on ne doit pas les déloger soi-même.»

Ainsi, toute personne ayant touché ou ayant été touchée par une chauve-souris doit laver la partie du corps affectée avec de l’eau et du savon pendant 10 à 15 minutes, puis communiquer avec Info-Santé au 8-1-1.

Rage

La rage se transmet par le contact de la salive de l’animal avec une plaie ou une muqueuse et cause une maladie du cerveau toujours mortelle pour l’humain. Une blessure infligée par une chauve-souris (morsure ou autre) peut passer inaperçue. Une vaccination contre la rage peut enrayer le virus avant le début des symptômes.

Les symptômes de la rage

La rage peut débuter chez une personne dans les 10 à 50 jours suivant la contamination.

Symptômes chez l’humain

Les premiers symptômes de l’affection comprennent: une douleur dans la zone de la morsure; une sensation de malaise; une dépression; une fièvre; des maux de tête; de la nausée et des vomissements. (Source: sante canoe)

Symptômes chez l’animal

Les symptômes de la rage chez les animaux peuvent se traduire par un ou plusieurs des signes suivants: excitabilité, comportement vicieux ou attaques, morsure, agitation, instabilité, agressivité inhabituelle, bravoure, salivation excessive (la fameuse écume dans la bouche), dégoût de l’eau (d’où le nom «hydrophobie»), incapacité à avaler ou à boire, pupilles dilatées, dysfonctionnement musculaire, irrégularités de la coordination ou de la démarche, paralysie, convulsions et finalement mort, presque toujours dans un délai de 10 jours. (Source: animalpeoplenews) 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE
- PUBLICITÉ -
Top