- PUBLICITÉ -
Non à la contrebande de tabac: une pétition sur iPad dans les dépanneurs

De passage au Bonisoir Alimentation Claire de Sainte‑Thérèse

Non à la contrebande de tabac: une pétition sur iPad dans les dépanneurs

L’Association québécoise des dépanneurs alimentaires (AQDA) lance une campagne de pétitions sur iPad qui, espère‑t‑elle, incitera le gouvernement à faire davantage en matière de lutte à la contrebande de tabac.

La campagne s’est amorcée dans la circonscription de Groulx, le 13 novembre dernier, alors qu’une dizaine de dépanneurs ont accepté d’installer le iPad sur leur comptoir afin de permettre à leurs clients de signer la pétition. «La pétition vise à faire en sorte que la lutte à la contrebande demeure la priorité du gouvernement en matière de stratégie de contrôle du tabac», a insisté le président de l’AQDA, Michel Gadbois.

Parce qu’en 10 ans, la contrebande de tabac a fait des ravages au Québec et, malgré les interventions du gouvernement, elle représente toujours 20 % du marché de la vente de cigarettes. «Ce qu’on dit au gouvernement c’est, avant d’inventer d’autres règlements qui vont faire mal aux dépanneurs, assurez-vous donc que la vente illégale de cigarettes cesse», résume‑t‑il.

Une industrie en péril

Selon lui, la démarche est d’autant plus importante que les dépanneurs représentent un service essentiel de proximité, créent des emplois locaux, génèrent d’importants revenus pour le gouvernement, contribuant ainsi à la vitalité sociale et économique de la communauté. «Un dépanneur reçoit en moyenne 400 clients par jour. À l’échelle provinciale, en trois jours, c’est tout le Québec qui est passé dans un dépanneur. Les dépanneurs font partie de la réalité économique de tous les quartiers et villages du Québec. C’est une véritable institution», soutient‑il.

Or, constate et déplore M. Gadbois, le gouvernement est intervenu tellement souvent au niveau des produits de dépanneurs, depuis les 10 dernières années, que l’industrie est aujourd’hui en péril. «Pour chaque dollar mis dans ses poches, un propriétaire de dépanneur en a d’abord payé 17 au gouvernement», illustre‑t‑il.

Les iPad alterneront d’endroits au cours des prochaines semaines et se promèneront dans une dizaine de circonscriptions au Québec. Présentement quelque dix dépanneurs, dans la circonscription de Groulx, offrent la pétition sur iPad à leurs clients. Au final, l’AQDA souhaite recueillir quelque 10 000 signatures. La pétition sera déposée auprès des députés de chacune des circonscriptions visitées, à commencer par Hélène Daneault, députée de Groulx, pour ensuite être acheminée au gouvernement.

«On souhaite sensibiliser les élus aux impacts négatifs liés à la contrebande de cigarettes pour les dépanneurs, et que ces derniers prennent aussi conscience du fait qu’alourdir la réglementation existante dans les dépanneurs les rendra encore plus vulnérables économiquement», a‑t‑on indiqué en terminant.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top