- PUBLICITÉ -
Neuf personnes honorées: l’Ordre du mérite blainvillois

Tous les bénévoles à l’honneur, entourés de conseillers municipaux et du maire François Cantin, lors de la remise de l’Ordre du mérite blainvillois.

Neuf personnes honorées: l’Ordre du mérite blainvillois

La Ville de Blainville a honoré neuf personnes impliquées dans la communauté lors de sa cérémonie annuelle de l’Ordre du mérite blainvillois. Cette année, en plus de la remise des prix habituelle, on a décerné la toute première Palme d’or à une entreprise du territoire.

«Ce soir, nous honorons des personnes extraordinaires, en raison de leur engagement personnel intense, dynamique et renouvelé. Un peu comme notre nouveau logo municipal, on peut dire qu’elles sont des fleurs enracinées dans notre jardin blainvillois», s’est exprimé le maire François Cantin.

La Palme d’or, qui récompense l’engagement corporatif, a été décernée à IGA Famille Girard, une entreprise qui, depuis 1991, s’est impliquée autant dans les sports avec, par exemple, l’Association de soccer de Blainville, que la culture, par le biais de Blainville en fête, le milieu scolaire, la vie communautaire et le milieu des affaires, notamment à travers l’Association des gens d’affaires de Blainville.

«On a créé des liens d’amitié avec des gens impliqués et ç’a été plaisant à tous les niveaux. Je voudrais remercier ceux qui ont participé avec nous», s’est exprimée Julie Girard lors de la remise du prix.

Un peu plus tard, ce sont neuf personnes qui ont reçu les honneurs. Ainsi, Françoise Ouimet et Francine Gendreau ont toutes deux reçu le titre de Membre émérite de l’Ordre. Elles ont incidemment été décorées du Bouclier d’azur.

Mme Ouimet a contribué au rayonnement du Cercle de fermières de Blainville depuis 1979, en assumant diverses fonctions jusqu’aux niveaux régional et provincial. Elle a également œuvré au Club Optimiste et au niveau de sa foi, avec le Mouvement Cursillo et à La Vie Montante. «Je suis très émotive. C’est une belle reconnaissance; je suis toujours en arrière. J’aime donner, c’est difficile de recevoir», a affirmé Françoise Ouimet, tout juste après la cérémonie.

L’autre lauréate, Francine Gendreau, a également témoigné: «Je suis énervée, c’est tout un honneur. C’est plaisant de voir que des gens pensent à nous et apprécient notre travail.» S’impliquant à la hauteur de 41 heures par semaine, notamment au mouvement scout N.-D.-A., aux clubs Lions et Optimiste, comme aidante naturelle ou à la guignolée, Mme Gendreau déclare: «C’est moi, c’est ma vie et je suis bien dans ça. Chez nous, le bénévolat, c’est une affaire de famille; ma fille et même mon petit-fils en font.»

Les Fleurons de l’Ordre, qui s’accompagnent du Croissant d’argent, ont honoré Éliane Boisvert, qui a œuvré à la paroisse Sainte-Famille, notamment comme marguillère, pendant une quinzaine d’années.

Pour ce qui est des Lauriers de l’Ordre, six personnes ont été décorées de la Rudbeckia dorée pour leurs réalisations récentes. Ce prix sert «à envoyer un message d’encouragement aux bénévoles, sans compter le nombre d’années», a expliqué le conseiller Serge Paquette.

Il s’agit donc de Liane Toutant, du comité de bibliothèque, Sylvain Leclerc, de Blainville-Art, Jacques Creamer, des Dîners de l’amitié, Marcel Guilbert, de l’Association de soccer de Blainville, Claude Dumas, du Club Photo Blainville, et Jean-Louis Bourgeois, du Centre sportif Blainville.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top