- PUBLICITÉ -
Mouvement Blainville: Louise Duquette et Mario Giroux sur les rangs

Le chef du parti Mouvement Blainville et candidat à la mairie en 2013, Florent Gravel (à droite), en compagnie de deux nouveaux candidats, nommément Mario Giroux (quartier du Blainvillier) et Louise Duquette (quartier Fontainebleau).

Mouvement Blainville: Louise Duquette et Mario Giroux sur les rangs

Après avoir récemment formé Mouvement Blainville, résultat de la fusion de leurs anciens partis respectifs, le chef du parti et candidat à la mairie 2013, Florent Gravel, et le conseiller municipal et candidat dans le quartier des Hirondelles, Louis Lamarre, accueillent deux nouveaux candidats, à savoir Louise Duquette, du quartier Fontainebleau, et Mario Giroux, du quartier du Blainvillier.

«Il s’agit de deux candidats de haute pointure. Aiguisez vos crayons, car il va s’en dire et s’en écrire des choses à Blainville au cours de la prochaine année», a prévenu M. Gravel.

Candidate lors des élections de 2009, Louise Duquette, une résidante de Blainville depuis une dizaine d’années, revient en force, déterminée apparemment à gagner cette fois la bataille. «Pas un instant, depuis ce temps, je n’ai cessé de m’intéresser aux divers dossiers et projets de la Ville de Blainville, tout en sensibilisant mes concitoyens à s’impliquer et à s’informer», a déclaré celle qui avait récolté 32,6 % des suffrages en 2009.

D’avis que les valeurs véhiculées par l’équipe de Florent Gravel rejoignent en tous points les siennes, Mme Duquette entend à son tour faire la promotion, dit-elle, de la loyauté, de l’intégrité, de la transparence et du respect. «Je veux donner aux citoyens un vrai sentiment d’appartenance et mettre l’intérêt du citoyen en avant-plan», a-t-elle soutenu.

Quant à Mario Giroux, pour qui les élections 2013 représentent une première expérience politique, c’est avec confiance, dit-il, qu’il fait le saut, ne serait-ce qu’en raison de son implication au sein du Regroupement des résidants du Blainvillier qui s’était opposé avec succès, rappelons-le, au projet de construction de condos sur le terrain du Club de golf Le Blainvillier. «Rien de ce qui se passe ici ne m’échappe et tout ce qui se passe dans cette ville m’invite à l’action politique», a-t-il fait valoir, convaincu à son tour que la formation Mouvement Blainville dirigée par Florent Gravel représente le meilleur véhicule.

«C’est ma première expérience et je veux la vivre avec une équipe bien établie qui saura me guider», a-t-il ajouté. C’est le cas, selon lui, avec Mouvement Blainville. M. Giroux habite Blainville depuis 2002.

Une démarche importante et sérieuse

Bien que les prochaines élections municipales ne soient prévues qu’en novembre 2013, Florent Gravel croit important, à ce stade-ci, d’envoyer un message clair à l’administration en place, mais aussi aux gens de Blainville qui seront appelés aux urnes dans un peu moins de onze mois. «C’est sérieux. La prochaine campagne électorale sera déterminante et nous serons prêts», a-t-il maintenu.

En présentant ses candidats si tôt, M. Gravel souligne que ces gens possèdent désormais l’autorité morale nécessaire pour commencer à courtiser l’électorat. D’autres candidatures seront dévoilées, annonce-t-il, en janvier ou février 2013. «Nous passons présentement des entrevues et je peux vous dire que nous aurons la crème de la crème. Le prochain conseil municipal formé par l’équipe Mouvement Blainville sera dynamique et sérieux», promet-il.

Rappelons qu’en 2009, Florent Gravel, alors chef du parti Notre Blainville, avait récolté 28,2 % du suffrage, soit 3 925 votes contre 9 997 en faveur du maire actuel, François Cantin.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE
- PUBLICITÉ -
Top